1001 grammes – Film – Avis. Ane Dahl Torp – Résumé (2014) 4/10

Ne fait pas le poids.

Les Scandinaves, ils ont de grands espaces. En dehors, comme en dedans.

  • Ce n’est pas qu’une métaphore, le « en dedans » cela concerne aussi leur habitat. J’ai été frappé lors d’un voyage en Finlande, de voir les grandes distances qu’il y avait entre les tables, dans les restaurants, mais aussi les grandes avenues vides…

Et là, avec ce film, je vois qu’ils ont de grandes longueurs vides, aussi dans les scénarios, et dans les têtes.

Dans ce machin, il ne se passe pratiquement rien.

Le personnage principal est un jolie blonde un peu défraîchie. Cette grande fille travaille dans un institut de poids et mesures. Elle se rend régulièrement en France pour certifier son Kg étalon national. Voilà, on nous fait une sorte d’exposé sur ce que signifie cette masse, un vrai reportage, l’extrême lenteur en plus.

Et puis c’est à peu près tout.

Sa vie est vide comme pas possible. La libido est au point mort. Cette divorcée ne pense à rien. Le film est taiseux. Il faudra aller jusqu’au bout, pour espérer qu’elle se décoince.

Et puis ce passage furtif de cet obscur oncle Gunnar, qui repeint la tour Eiffel. Où ont-ils cherché une telle inventivité ?

Sans doute que des amateurs vont considérer que ce quasi néant est une épure, aussi belle qu’un meuble scandinave.

Moi, franchement je ne marche pas. Le voisin suédois, le très introspectif Ingmar Bergman, aurait peut-être été indulgent, qui sait ?

Ce type de cinéma a un seul avantage, c’est qu’il nous permet de penser à autre chose, en même temps. Comme quand on repasse le linge, ou on tond le gazon.

Et donc le seul suspense qui puisse nous occuper, c’est de savoir pourquoi 1001 grammes. Et on a le temps de gamberger. Est-ce qu’on va lui faucher son kg en platine et le remplacer par un poids approximatif en fer ? Nous les petits Français, on est toujours prêts à imaginer le pire.

Non, en fait ce n’est pas ça. 1001 grammes c’est le poids des cendres de feu son père, plus les 21 grammes fugaces de son âme (ce qui fait 1022 grammes) Ah, la numérologie norvégienne !

Un reportage ? Un téléfilm ? En fait cela fait très ciné subventionné, ce truc qu’on tourne sans conviction, juste parce que de la thune est arrivée.

A oublier. D’ailleurs j’ai déjà oublié.

https://fr.wikipedia.org/wiki/1001_grammes

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire