3 Billboards, Les panneaux de la vengeance (2017) 8/10 Frances McDormand

C’est en effet un film sur une vengeance. Cette vengeance qu’une mère devra accomplir elle-même, en s’affranchissant de toutes les règles. Avec le traditionnel, seule contre tous.

Le thème du justicier solitaire, est à la base de nombreux films de cow-boys. C’est éminemment américain, mais ça parle à tout le monde.

Dans ce lieu de passage qu’est le Missouri, cela à sans doute à faire avec l’âpreté de la conquête de l’Ouest. Une période où la justice d’état n’était pas vraiment opérationnelle.

Ici, pour notre plus grand bonheur, ce thème classique, voire mythologique, a été largement revisité.

Le film a obtenu de nombreuses récompenses.

La démonstration est claire.

Une jeune fille de 19 ans a été la victime d’un abominable homicide précédé d’un viol.

Les mois passent. Sa mère décide d’agir devant l’inefficacité des autorités. Elle loue 3 grands panneaux publicitaires à l’entrée du bourg. Sur ces « billboards » géants, elle met en cause directement la police, en grandes lettres, nommément.

Le réalisateur met en place tout cela par jolies petites touches. Bien vu !

La petite ville est partagée entre le respect du à la mère douloureuse et ce qu’elle considère comme une insulte à la communauté et aux institutions.

Cet affichage déchaîne rapidement une cascade de réactions et de sérieux problèmes.

Le commissariat mis en cause est fait de personnalités diverses, avec des caractères plus ou moins sympathiques, voire dangereux.

La mère obstinée et qui en prend plein la figure, est magnifiquement interprétée par Frances McDormand. Elle obtiendra à juste titre l’Oscar de la meilleure actrice.

A la différence d’autres films qui traitent de ce sujet, ici l’histoire n’est pas écrite d’avance. Les rebondissements restent assez imprévisibles et crédibles. C’est plein de situations intéressantes et de bonnes surprises cinématographiques.

La psychologie des personnages est bien traitée. Les caractères nous sont livrés dans leur matière brute, sans artifice. Et il y en a de la matière !

Les acteurs sont très bons. En plus de l’excellent jeu de Frances McDormand, il faut noter la belle prestation de Sam Rockwell. Il obtiendra l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle.

Seule peut-être la violence physique est un peu « too much ».

Un film sur la vengeance certes, mais qui a l’intelligence de ne pas conclure…

Voir aussi la critique perspicace et sensible de Maxime Bedini, sur https://www.leblogducinema.com/critiques/critique-3-billboards-les-panneaux-de-la-vengeance-865526/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Three_Billboards_:_Les_Panneaux_de_la_vengeance

Frances McDormand
Woody Harrelson
Sam Rockwell
John Hawkes
Peter Dinklage

3 Billboards, Les panneaux de la vengeance (2017) 8/10 Frances McDormand
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire