À ceux qui nous ont offensés. Avis film Michael Fassbender 4/10

L’avis est vite donné. Ce film est nul, prétentieux et lourdingue.

Il utilise la notoriété de Michael Fassbender et de quelques autres, pour tenter de faire passer la pilule.

Ce beau gosse est trop bien de sa personne pour qu’on croie qu’il vit dans un roulotte avec son vieux père tyrannique et sa petite famille à lui.

Le padre commandite des vols et autres méfaits. Il drive son fils en particulier pour des expéditions délictueuses.

Il aurait une forte emprise sur son fils et les enfants de celui-ci. Il tenterait même de les décourager d’aller à l’école. On est dans du grotesque et de la caricature « sociale ».

On s’ennuie très rapidement tellement l’histoire est prévisible. On ne croit pas une minute à cette histoire qui se veut « édifiante ».

On voit trop clairement le fil rédempteur par l’éducation et la maîtrise de son propre destin.

Arte y voit : « une réflexion sur la douteuse nécessité du poids des traditions » – Quand est-ce que ces gens là du service public cesseront de nous prendre pour des imbéciles ?

L’alibi de cette couillonnade est juste un attrape-nigaud pour pauvres naïfs en mal de sens.

Mais en fait c’est même pire, puisque ce film ne s’adresse in fine qu’aux amateurs de violence, de défis aux autorités et de poursuites en bagnole.

Brendan Gleeson est grotesque en Trump-gitan-anglais.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%80_ceux_qui_nous_ont_offens%C3%A9s

https://www.lemonde.fr/cinema/article/2017/02/28/a-ceux-qui-nous-ont-offenses-un-polar-naturaliste-sans-finesse_5086603_3476.html

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire