A la recherche du trésor des Romanov (2012) 6.5/10

Ce documentaire, qui a pourtant des aspects sérieux, passe un bon moment à nous marteler que toute cette affaire est bien mystérieuse. C’est dit et redit.

Mais en réalité, et c’est démontré ici, il n’y a guère de zones d’ombre. Tout est à peu près répertorié.

Ce qui n’empêche pas les auteurs de nous dire encore à la fin que le sujet garde tout son mystère.

C’est un peu agaçant cette manière de nous prendre pour des idiots.

L’affaire pourrait être expédiée en quelques minutes.

La fortune de Romanov, en 1917, est évaluée à 55 milliards de nos euros actuels. « À la veille de la Révolution russe, les Romanov détenaient 1 600 tonnes d’or »

Une grande partie de l’or « personnel » et/ou d’état a été expédiée en train à l’extrême est du pays, dès le début de la grande guerre. Les bolcheviques ont retrouvé 99.9 % de ce magot et l’ont vendu pour renflouer les caisses. Aucun mystère, aucun train perdu dans le lac Baïkal.

Lors de leur exil forcé, les Romanov ont trimbalé certains bijoux et autres valeurs avec eux. Ils les ont confié pour partie à un monastère à Tobolsk . On a tracé cela et les soviets ont récupéré ce qu’ils pensaient appartenir au peuple. Une autre partie était planquée dans le vêtements de la famille impériale et étaient encore à la villa Ipatiev à Iekaterinbourg. Là encore, peu a été perdu.

Il y a cette affaire de pierre précieuse de 100 carats. Et comme vous le savez, à partir d’un certain nombre de carats, tout le monde écoute…

Les couronnes, tiares etc qui étaient constituées de pierres précieuses etc, sont restées dans les cités impériales. Elles sont toujours là pour bon nombre d’entre elles. C’est un trésor national.

Et puis il y a ces cadeaux, dont les Fabergé – des milliers de pièces –, qui ont été dispatchés ici ou là. Ils appartenaient in fine à de nombreuses personnes, pas forcément à la couronne. Et donc ceux qui ont fui le régime, les ont emporté avec eux. Ces trésors sont le lot des ventes aux enchères célèbres et réapparaissent régulièrement.

Le « reportage » passe ainsi la pommade à Christie’s et à son décorum théâtral bien connu.

Mais il donne aussi le beau rôle à Alexeï Ivanov, un milliardaire russe qui a réuni une grande collection, dont une partie est dans son musée de Baden-Baden, pas loin de chez nous. Son côté parvenu est assez désagréable. Il a sans doute du goût, mais sa principale motivation paraît bien mercantile. C’est qu’il estime que ces objets ne perdront jamais leur valeur. Il arrive même à faire jouer son très jeune fils avec des sommes astronomiques, pour gagner les plus jolis lots. Suprême dédain ! Il y a là ouvertement un côté foutage de gueule.

Une fois de plus, on a le sentiment, que l’équipe du film a obtenu des témoignages importants en échange d’une certaine complaisance. Ce qui laisse un arrière goût.

Mais ce n’est pas tout, feu la Russie Blanche est à présent encensée outre mesure. On fait pleurer dans les chaumières avec le retour forcément « émouvant » du dernier des Romanov, en Russie post soviétique. Et on se lâche sur la cruauté des Rouges d’avoir exécuté la famille au pouvoir. Les régicides satisfaits que nous sommes, nous Français, auraient beaucoup à dire sur ce point.

Ces régnants, fin de race, qui n’avaient pas le moindre scrupule à amasser des milliards, alors que le peuple était quasi asservi et tenaillé par la faim, devraient passer à présent pour des sortes de monarques éclairés. Des candidats aux balivernes de Raspoutine ! On se fiche de nous.

Les fautes indiscutables des soviétiques ainsi que leur idéologie mortifère, ne doivent pas faire excuser les erreurs et méfaits manifestes de l’autre bord.

Si on met de côté ces désagréables prises de position ainsi que la mise en scène de mystères qui n’en sont pas, il reste quand même un résumé assez clair de cette histoire à présent bien connue. Celle qui se termine à Ekaterinbourg en 1918 (avec les « bijoux sanglants »). Et quelques interventions plus scientifiques éclairent tel ou tel point.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_de_la_famille_imp%C3%A9riale_russe

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tr%C3%A9sor_des_Romanov

A la recherche du trésor des Romanov (2012) 6.5/10
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire