Avis. Certaines femmes – Film – Laura Dern – Lily Gladstone – Résumé (2018) 8/10 l’amour dans le pré au Montana

Certaines femmes – Certain women

Une sorte de reportage sur quelques destins de femmes mais aussi d’hommes, au fin fond du froid Montana. Cinéma vérité dans ces grands espaces maussades.

Ce sont de petites tranches de vie, mais de petits évènements pour nous.

Mais ce sont surtout des opportunités non saisies de changement, chez ces personnages rendus inertes par le temps et les habitudes.

L’ambiance triste décourage et laisse en état ce qu’il y avant et ce qu’il y aura après. Au final, seuls quelques cailloux seront déplacés.

On montre principalement leurs difficultés relationnelles, leur solitude.

– Une avocate de base d’une petite ville perdue – la tristounette Laura Dern– et qui cède aux amours sans lendemain. Elle est littéralement envahie par un client jusqu’au-boutiste et pathétique. Mais n’ayant sans doute rien de mieux à faire, elle le suivra, elle aussi jusqu’au bout.

– Une femme à la dérive au sein même de sa petite famille – la ténébreuse Michelle Williams -. Pas trop aimée par sa fille et discrètement trahie par son mari. Des aspirations simples, comme racheter des vieilles pierres à l’abandon dans le jardin d’un vieux monsieur. Une vie incomplète que ne peut remplir quelques parcours de jogging.

– Une palefrenière simple – La boulotte Lily Gladstone – qui cherche maladroitement à échapper à sa vie routinière. Elle tente de se lier, presque par effraction, avec une petite juriste égarée – Kristen Stewart – qui donne des cours libres à des enseignants.

Il faut le dire, tout le monde joue très bien. Ces liaisons impossibles permettent des jeux subtils de glissements, d’évitements, de regards. Du grand art.

Il y a quelque chose de beau et d’émouvant dans cette peinture du presque rien, ces rencontres ratées. Même les évènements majeurs finissent par se diluer dans une insignifiance profonde.

Et c’est peut être cela, plus qu’une révélation, plus qu’un changement, qu’attendent nos personnages. Que le temps efface tout.

Vous l’aurez compris, on est aux antipodes du cinéma agité et convenu.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Certaines_femmes

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire