Avis. Constantin le Grand – Onfray – péplum – Résumé (1961) 4/10

Un péplum bien benêt et qui joue des muscles. Une œuvre éminemment conventionnelle qui respecte toutes les règles du genre. Avec ces canons cinématographiques de la romanité, on se croirait dans la description des Mythologies de Barthes. (Costantino il Grande)

Ces groupes grégaires de chrétiens sont vraiment envahissants. Surtout avec cette lenteur sénatoriale front-haut qu’est supposée leur donner la foi. Et comme cela ne suffit manifestement pas, on nous sert en permanence cette musique des gentils, qui va généralement avec. Il doit y avoir cela aussi en boucle dans les ascenseurs du Vatican.

Et bien entendu Constantin est leur Sauveur (leur Messie ?) – Celui qui accorde la liberté de culte – C’est lui qui mettra un terme aux persécutions et à leur tuerie. Bien dommage! Car si on adopte la thèse développée ici, comme quoi ces êtres curieux préfèrent la mort à la vie, on ne leur rend pas service ce faisant.

Cette sanctification du rôle de l’Empereur est à hurler de rire, quand on connaît la réalité du « gang des reliques » formé par lui et sa probable prostituée de mère. Ce sont eux qui ont mis en place les bases du puissant césaro-papisme. C’est à dire l’alliance du tyran avec la religion de la résignation. Un mariage de raison qui profite aux deux parties.

Contrairement aux âneries propagées par le film et les hagiographes, Constantin n’était pas un enfant de coeur. Il a organisé l’exécution de son fils Crispus, de sa femme Fausta, de son beau-frère Licinius, de son neveu, de son beau-père Maximien plus ou moins « suicidé »… L’église orthodoxe, pas trop regardante, lui conférera le statut de Saint, voire plus avec ce « Constantin égal aux Apôtres ».

Confer Onfray avec le devenir religion d’une secte – Quand la Louve est mangée par l’Agneau.

https://michelonfray.com/assets/images/upload/Synopsis%207.pdf

L’histoire b nous montre une Livia blonde et bien coiffée, indiscutablement « chrétienne » dans son paraître docile et illuminé. Et fière de l’être de surcroit. Elle sera amenée à fricoter avec un sous-chef romain pas si méchant que cela. Cela ne rend pas le film plus folichon.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Constantin_le_Grand_(film)

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire