Avis. Faster. Film. Dwayne Johnson – Résumé (2010) 4/10

Il y a un cinéma défouloir qui n’a rien à faire des dissertations des cinéphiles. Il est là exclusivement pour passer un moment, de la manière la plus décérébrée possible. On regarde pour oublier ce qu’on est et pour se glisser un moment dans la peau de personnages surnaturels et invincibles.

Avec Faster on est totalement dans la cible. Comme le nom l’indique, tout doit aller le plus vite possible. A une telle vitesse, on ne pense plus.

Le colossal Dwayne Johnson à peine sorti de prison, se précipite pour assumer sa vengeance. Ce n’est pas une image. Il court réellement juste après avoir passé la grande porte, puis il continue de plus belle, sans jamais s’arrêter, le long d’une longue route au milieu de nul part, jusqu’au moment où il retrouve sa voiture ultra-rapide. Sans un moment de répit, il démarre son engin tout noir au look bien méchant.

Et là, à fond sur l’accélérateur, les roues fumantes, il se dirige immédiatement vers son but. Il pénètre violemment dans un open space, et brûle la cervelle d’un petit employé. Il ne prend aucune précaution. Il est vu par tout le monde et enregistré sur de nombreuses caméras.

C’est un enfant, de taille hors norme, qui n’écoute rien et qui s’obstine, au point de se faire beaucoup de tort. Nous sommes bien dans le degré zéro de la réflexion. On est dans le domaine des grands cons notoires, incarnés par les Stallone et quelques autres.

Le reste du film consiste à retrouver les autres complices, qui l’ont trahi jadis, pour leur faire un sort. La police bien entendu tente de l’arrêter. On nous crée pour cela un flic bien atteint lui aussi, qui se drogue et qui patauge dans les problèmes familiaux. Les scénaristes éprouvent toujours le besoin d’en rajouter. Mais lui est fluet au possible. Il est joué par Billy Bob Thornton.

  • Un acteur, réalisateur, scénariste (oscar en 1997), producteur, musicien, qui est loin d’être un imbécile. Sa seule erreur ayant été de passer trois ans avec Angelina Jolie. Ça fait tâche tout de même.

Des méchants veulent la peau du Rock Dwayne eux aussi. Ils ont commandité pour cela un playboy richissime et désœuvré (Oliver Jackson-Cohen). Ce mannequin, dont on nous dit qu’il a vendu sa start-up pour des millions de dollars, a des Ferrari dans son garage, une villa de rêve et une blonde type top-modèle.

  • En déployant ce luxe, qui est évidemment un total contresens pour un simple tueur, la production donne du rêve facile aux humbles spectateurs. Il s’agit de contenter à bon compte, par l’image, par l’action pure, ces personnes peu exigeantes qui forment les troupes de base de ce type de spectacle. On fait la même chose avec les clips luxueux, dont on les abreuve.

Ce gars, seul contre tous, va tenter de mener à bien sa justice expéditive.

Je préfère avouer maintenant. Avant que Dwayne m’en colle une. Je n’ai pas réussi à voir ce condensé d’ânerie jusqu’au bout.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Faster

Dwayne Johnson Billy Bob Thornton Oliver Jackson-Cohen Carla Gugino

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire