Avis. Film. Happy Sweden – Östlund (2008) 8/10

Le renouveau brillant du film à sketches.

Le néoréalisme italien, s’est illustré dans ce genre, mais en pratiquant le plus souvent l’humour et la dérision.

Ici ce sont 5 tableaux sérieux qui montrent 5 situations ordinaires. Rien de très spectaculaire à première vue.

Mais une puissante dynamique de groupe.

Et à chaque fois, l’idée d’un instant décisif. Un point d’incertitude où tout peut basculer.

Et où au final, rien ne se décide vraiment.

Chaque scène sera à même de donner à l’individu une leçon, à ceux qui voudront bien l’entendre.

Une sorte de néo-néoréalisme bienvenu.

Le titre est trompeur. A l’origine c’est « Involontaires », mais c’est devenu chez nous « Happy Sweden »

Et donc, ce n’est pas comme on le dit souvent, un portrait de travers de la société suédoise. C’est bien plus universel. Cela a trait à notre cheminement individuel, dans nos sociétés dites avancées, quelles qu’elles soient. Et puis il y a cette dimension de vécu.

Vous trouverez le résumé de l’action bien commenté ici : Aperçu – Film – Happy Sweden – Östlund – Résumé. (2008) 8/10

Le jeune Ruben Östlund est déjà un grand réalisateur en 2008. Il est de son temps, celui des jeux vidéos hyperréalistes et hyperréactifs. Sa prise de vue participe de ce regard distant et maîtrisé, à portée d’un clic.

Il a l’enthousiasme des aventuriers et des défricheurs. Il aime son métier. Et il est clair qu’il ne le fait pas, que pour la gloire et l’argent.

Il fait peur à la plupart de nos critiques français. C’est bon signe !

On lui doit aussi les remarquables Snow Therapy (2014) et The square (2017) et Play (2011)

Vous trouverez le résumé de l’action bien commenté ici : Aperçu – Film – Happy Sweden – Östlund – Résumé. (2008) 8/10

https://fr.wikipedia.org/wiki/Happy_Sweden

Villmar Björkman
Linnea Cart-Lamy
Sara Eriksson
Leif Edlund

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire