Avis. Film. Hercule se déchaîne, contre Gainsbourg ! Péplum spaghetti-ouzo – Résumé. (1962)

J’ai la quasi certitude d’avoir vu cet immense navet quand j’étais très jeune. L’épreuve de la fosse avec les deux parois cloutées qui se rapprochent pour écraser le héros, me dit vraiment quelque chose.

Je n’ai pas saisi alors que ce traître à sale gueule était notre bon Gainsbourg. Je le revois maintenant avec une certaine indulgence, bien qu’il patauge allégrement dans un genre qui n’est vraiment pas son style.

Des souvenirs du reste de l’intrigue ? Bien entendu que non. On ne regarde pas ces films pour l’histoire mais pour les prouesses vraiment extraordinaires du muscle man. Pour marquer autant les esprits il faut que cela soit au-delà de toutes vraisemblances.

J’appréciais jadis que ces héros réussissent à faire tomber d’immenses colonnes de marbre, rien qu’en les poussant avec leurs petits bras. Qu’importe si elles rebondissaient bizarrement en tombant. Ici il empêche qu’un bloc de pierre titanesque glisse d’une rampe. La chose doit faire plusieurs dizaines de tonnes mais les lois de la physique ne comptent plus ici.

Pour que cela soit un peu plausible, il aurait fallu que notre Hercule ait des dimensions décuplées ; c’était le minimum pour tenter cette expérience. Mais que ferait-on d’un gaillard de 20 mètres de haut.

  • Et puis cette inflation généralisée risquerait alors d’effrayer les belles qui tournent autour de lui… quoi dire d’un xxx de 1,5 mètre de long et de 35 cm de diamètre !?!?
  • Cette problématique ne laisse pas indifférente la très gourmande Madeline Kahn quand elle est séduite par le grand monstre dans Frankenstein_Junior – [Madeline Kahn singing, while having sex with the monster] « Oh, sweet mystery of life at last I’ve found you! At last, I know the secret of it all!« 

Revenons au sujet. Il s’agit d’un péplum peu fouillé. Vu de loin on se croirait chez les Romains, alors qu’on est chez les Grecs. Il m’a semblé entendre un « Avé ».

Ces histoires à base de prouesses physiques, d’honneur et de trahison, sont toujours les mêmes. Et comme il s’agit d’un personnage clef de la mythologie on ne s’inquiète pas trop pour lui. Les demi dieux sont increvables. Il gagne forcément à la fin.

Au fait qu’est-il devenu ? Les immortels sont forcément quelque part parmi nous. On l’a repéré en 1959 chez la Reine de Lydie. Et dans les années 70, il était à New-York.

Je me demande si les amateurs de ces produits consommables et jetables, en étaient vraiment satisfaits. Sortaient-ils de la salle de cinéma, le sourire aux lèvres, prêts à affronter à nouveau le monde ? Ou bien avaient-ils le coït cinématographique triste ?

Ils se rendaient quand même bien compte que les belles poulettes, le pouvoir et les trésors, n’étaient pas pour eux. Que c’était tout au plus un rêve.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hercule_%C3%A0_New_York

Brad Harris
Luisella Boni
Mara Berni
Serge Gainsbourg

De la bonne viande cela !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire