Avis film. Pandora. Ava Gardner, James Mason, Hollandais au volant. 4/10

Ce film, mi réaliste, mi fantastique est assez typique d’une nébuleuse pseudo poétique du début des années 50.

Le titre anglais est plus explicite « Pandora and the Flying Dutchman ». Avec lui on sent d’emblée qu’on est dans la franche déconnante. C’est pourquoi les distributeurs français n’ont pas osé.

Ava Gardner est la femme fatale. Les hommes sont à ses pieds, les femmes la jalousent. C’est exposé lourdement.

Sans trop s’en faire, mais sans méchanceté non plus, elle conduit les hommes suants de désir, à leur perte. Elle s’en amuse en leur jetant des défis. On devrait la trouver éternellement belle. Je reste sur ma faim.

Un bateau étrange est ancré pas loin de là. Pas d’équipage, mais un étrange capitaine Nemo en la personne de James Mason. C’est bien entendu le Hollandais volant. Une légende qui aurait démarré dans un livre en 1790. Mason attend qu’une femme, qui veuille bien mourir avec lui, le sauve ainsi de son errance funeste. C’est déjà complètement concombre dans l’oeuvre princeps, et là, traité ainsi avec cette épuisante musique, cela devient profondément débile.

  • Richard Wagner a tenté de nous amener sur le « Fliegende Holländer », lui aussi. Passé l’ouverture, je n’arrive jamais à m’y accrocher. C’est vraiment du romantisme à l’ancienne. La mort plus fort que l’amour ou inversement. Le bouillant Wagner, qui était loin de suivre ce genre d’exemples, aurait mieux fait de donner dans le réalisme.
  • Pour l’allusion Nemo/Mason/Hollandais volant, voir le film de 1954 : James Mason dans Vingt Mille Lieues sous les mers réalisé par Richard Fleischer.
  • Dernière digression, c’est promis. Je pense au retour de Nosferatu le vampire, seul sur son navire en relative perdition, après que les hommes aient été pestiférés, dans “eine Symphonie des Grauens“ de 1922.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hollandais_volant

https://fr.wikipedia.org/wiki/Capitaine_Nemo

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire