Avis Grande Loge de France – Franc-Maçon 30 ans – Explication – L’âge d’or.

Vous trouverez ici la deuxième des 5 parties de la « planche » qui a accompagné ma démission, après 30 ans de maçonnerie.

Planche (en a-t-elle encore le statut?) ou bien bilan des 30 ans. En tout cas clap de fin. Et je voulais quand même tirer les leçons de cette longue expérience.

Il est de coutume de demander au F qui a passé 30 ans dans l’institution, de faire une planche sur son expérience. Il a même droit à un petit cadeau pour avoir résisté si longtemps.

On ne m’a rien demandé, mais je m’exécute quand même. Cela me permet de clarifier mes idées et sans doute cela pourra en aider quelques uns à prendre les bonnes décisions.

Le plan en 5 parties :

***

L’âge d’or.

La plupart d’entre nous lorsqu’ils deviennent FM, connaissent une période de belle insouciance et de confiance totale. On a envie d’y croire de toutes nos forces. Bien sûr, il faut trouver ses marques dans ce nouveau monde étrange. Mais des mains secourables nous guident.

Et il y a des F formidables. Pendant longtemps Raison et Tradition a été un phare. On nous enviait.

Les grands « présidents » d’alors, étaient de vraies pointures. Le respect qui leur était dû n’était pas une formalité, mais une évidence. Il en était de même pour bon nombre des F. Les planches avaient souvent de la gueule.

Je veux bien qu’on me dise que toutes les interventions méritent chacune autant d’attention, que toutes les planches ont d’une façon ou d’une autre, de la valeur. Mais je ne crois pas trop à cet égalitarisme un peu benêt.

Le fait qu’il y ait bien eu des VM choisis par leurs mérites, montre à l’évidence, qu’ici il y a le meilleur… et du moins bon, et de vrais choix à faire.

Le silence de l’apprenti, n’est pas qu’une convention administrative, c’est quelque chose qui s’impose, tant on a besoin d’apprendre à déguster le meilleur de ce qui se dit.

J’ai gravi les échelons, et à l’époque, il faut bien le dire, c’était déjà pas mal sur des critères d’ancienneté.

Dès lors, j’ai souvent été plus subjugué par de formidables non-dits que par toutes les rhétoriques. Ceci peut s’expliquer par le fait, qu’un FM de qualité, intervient peu et ne le fait qu’à bon escient. Si après que vous ayez parlé, il se tait, alors je vous recommande de davantage réfléchir. Ce silence est d’or. C’est avec lui qu’on apprend le mieux.

Plus personnel a été le choix ou non d’une fonction.

Le secrétariat a été un vrai bonheur pour moi. C’est un plateau souvent redouté, en raison sans doute de la charge de travail.

J’ai apprécié tout d’abord de ne pas avoir à déambuler. Je suis gauche dans ces fonctions, qui font se mouvoir rituellement ces officiers. C’est plus fort que moi, je n’aime pas ça. Sans doute aussi que je n’apprécie pas qu’on cherche à me faire marcher au pas.
Là haut, j’étais pénard.

La fonction de secrétaire permet l’analyse, le recul. Et l’écrit est pour moi, une grande source de satisfaction. J’y suis resté quelques années. Je n’ai jamais pris cela pour un pensum.

J’ai fait une courte incursion dans les hauts grades. Uniquement parce qu’on m’y a incité. Faute de temps et de véritable vocation, j’en suis vite revenu.

La suite ici : Avis Grande Loge de France – Témoignage 30 ans de Franc-Maçonnerie – Vitesse de croisière.


Avis Grande Loge de France – Histoire 30 ans de Franc-Maçonnerie – La genèse.
Avis Grande Loge de France – Franc-Maçon 30 ans – Explication – L’âge d’or.
Avis Grande Loge de France – Témoignage 30 ans de Franc-Maçonnerie – Vitesse de croisière.
Démission Grande Loge de France – Franc-Maçon 30 ans. Constat inquiétant. Descente aux enfers et prise de conscience.
Avis Grande Loge de France non réformable – Mal structurel profond.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire