Avis. Il était une fois dans le Queens film Robert Downey Jr. Résumé (2006) 6.5/10

Il était une fois dans le Queens (A Guide to Recognizing Your Saints) (2006) 6.5/10

Des « il était une fois… » il y a plusieurs au cinéma. Et bien souvent ce sont des œuvres majeures. Celui-ci n’a pas vraiment ce label « once upon a time… ». Ce titre français est juste une fantaisie des distributeurs. Ailleurs cela s’appelle autrement.

Mais l’esprit est là.

Une bande de jeunes, plus ou moins désœuvrés, parcourent les rues de leur quartier. Le leader Antonio, un malabar tout en muscle, est incarné par l’intéressant Channing Tatum. Il se révèle intuitif et direct. Ce n’est pas un mauvais bougre mais il a sa fierté et il ne faut pas qu’on le cherche. Son frère est un peu attardé. Il finira mal.

Son ami le plus proche, c’est Dito. Quand il est jeune, il est joué par Shia LaBeouf. Il est le plus sensible et le plus intellectuel de l’équipe. D’ailleurs, c’est lui qui relate l’histoire. Et le rideau se lève sur Dito écrivain célèbre et homme mûr, qui vit de l’autre côté des USA. C’est alors Robert Downey Jr. qui l’incarne.

D’autres personnages sont intégrés au groupe. Plusieurs filles traînent aussi à leur côté. Dont une latino qui est la promise de Dito. Dans sa version adulte, elle est jouée par Rosario Dawson.

Une bande rivale va entrer en conflit avec eux.

La famille de Dito est simple et enracinée dans le Queens. Sa mère – Dianne Wiest – est toute dévouée et aime profondément son fils. Son père malade ne l’aime pas moins mais ne sait pas très bien exprimer ses sentiments.

Et quand ce patriarche italien, interprété par Chazz Palminteri, voit un jour son fils revenir blessé après une agression, il s’enflamme. Le jeune homme lui en a marre et voudrait juste quitter ce New-York là.

Pensant que cela peut le maintenir près de lui, le paternel joue la carte Antonio, à qui il demande de le venger pour en finir. Il ne sait pas à qui il a à faire. Cette affaire tourne très mal. Antonio se retrouve en prison pour meurtre. Dito quitte ses parents et coupe les ponts pendant 15 ans.

On revient au début du film. Sa mère tente de le faire revenir, son mari étant très malade. Seul le fils peut encore le raisonner pour qu’il soit hospitalisé. Elle arrive finalement à convaincre Dito d’intercéder. Les retrouvailles de la famille ne sont pas faciles du tout. Il revoit aussi d’anciens amis et son ex.

Voilà. D’après ce qu’on nous dit ce serait une sorte de biopic basé sur un livre de Dito Montiel lui-même.

Je ne sais pas trop quoi en penser. Dans la version française, assez monocorde, le début paraît un peu confus. On ne comprend pas trop qui est qui, qui fait quoi et où les auteurs veulent en venir. Problème de montage ou ai-je été dissipé ?

Par la suite les choses se remettent en place et le film se révèle plus intéressant, bien que davantage dominé par la testostérone que par les petites cellules grises. La fin est un peu larmoyante. Mais elle est acceptable car elle oscille assez finement entre nostalgie et rejet. Les acteurs sont souvent bons.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Il_%C3%A9tait_une_fois_dans_le_Queens


Robert Downey Jr.

Shia LaBeouf
Channing Tatum
Chazz Palminteri
Dianne Wiest
Avis. Il était une fois dans le Queens  film Robert Downey Jr. Résumé (2006) 6.5/10
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire