Avis. La plage – Film – DiCaprio – Résumé. (2000) 4/10

Les limites des rêves de voyage paradisiaque et/ou de bonheur communautaire autarcique. Tout cela vient un peu tard, 50 ans après l’extinction des illusions des dharma bums (clochards célestes) et autres hippies. La cause est entendue.

Et le constat d’échec date d’il y a bien plus longtemps :

– La sœur de Nietzsche a voulu une colonie aryenne idéale au Paraguay, Nueva Germania. C’était à la fin du XIXe siècle. Plouf !

– Ou Monte Verità à Ascona en Suisse au début du XXe siècle, avec le fameux cocktail : retour à la nature, union libre et égalité absolue. Même le peintre Jean Arp, l’écrivain Hermann Hesse, et le psychanalyste Carl Jung y ont été sensibles. Flop !

Et puis le film se veut didactique. Oui c’est une illusion, oui ce n’est pas facile… mais peut être qu’en procédant d’une autre manière cela aurait pu être réalisé. On croirait entendre les indécrottables pleurnichards du communisme, d’après la chute de mur ou quelques tenants de sectes para-chrétiennes.

Le côté chasseur de trésor n’est pas terrible non plus. Le pseudo-suspense ne fait pas long feu. L’œuvre manque singulièrement d’originalité, autant dans le fond que dans la forme.

Et on nous évite pas la maladie, les rivalités et égoïsmes divers, les coups de feu et tueries. En ce sens, c’est bien un film comme les autres.

– Leonardo DiCaprio est ici un routard opportuniste et étonné. Il incarne aussi le candide qui finit par se laisser tenter. Il ne sauve pas le film, bien au contraire. Il a d’ailleurs été récompensé du Razzie Award du pire acteur.

Virginie Ledoyen est la femme de Guillaume Canet et un sérieux « objet » de compétition. Sans amour et sans haine… il n’y a pas d’histoire.

Tilda Swinton, toujours aussi réfrigérante, figure la gourou de l’île.

Un film raté et inintéressant.

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Plage

Leonardo DiCaprio
Tilda Swinton
Virginie Ledoyen
Guillaume Canet
Robert Carlyle

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire