Avis. Le secret de la chambre noire. Film. daguerréotype – Résumé. (2016) 3.5/10

Tromperie sur la marchandise.

La première imposture vient de ce titre, calqué sur « le mystère de la chambre jaune ». D’emblée, une tentative d’usurpation de notoriété. Mais cela ce n’est pas si grave.

Le titre japonais « Dagereotaipu no onna », ne fait pas de mystère sur ce dont on va parler. Il nous fait la « leçon » en exploitant le « flou » artistique qui entoure ce très ancien procédé photographique .

Je vais vous expliquer (dit implicitement le film)

L’arnaque réside ici, dans le fait de remplir le vide profond du scénario, avec cette surexploitation-surexposition d’une technique démodée et obscure. Cela devient un quasi reportage.

  • On nous brosse en long et en large, les caractéristiques du daguerréotype, et les difficultés de sa réalisation. Et on force le trait ! Ici, la chambre noire fait plusieurs mètres de long, et les plaques ont la taille d’un individu debout.
  • Il est totalement improbable, à moins d’un snobisme forcené, qu’on cherche à faire encore ce type de cliché, avec des poses de plusieurs heures ! Ce n’est donc qu’une « posture ».
  • Et surtout cela ne rend pas le film plus intelligent.
  • On sent bien qu’ils ont du se dire : tiens, on vient de découvrir ce curieux machin, ça va faire le buzz avec. On va refiler cela au grand public, comme un os à ronger.

L’escroquerie se poursuit avec le nom célèbre du réalisateur : Kurosawa ! Mais là c’est Kiyoshi et il n’a rien à voir avec le fameux Akira à qui on doit « Les Sept Samouraïs ». Lequel doit se retourner dans sa tombe.

Pourtant il paraîtrait que le Kurosawa de maintenant, est apprécié. Il a été encensé ici et là par la critique.

Mais pourquoi alors a-t-il commis une telle daube ? Aurait-il été plombé par le fait de tourner en France, avec des acteurs français, et d’avoir bénéficié d’un financement français ? Ou aurait-il vraiment voulu faire « un film français » ?

Toujours est-il, que ce très long métrage, fait vraiment français. Mais pas dans le bon sens du terme, pas dans celui de feues les époques glorieuses.

Ici c’est le mal français, dans toute se plénitude actuelle : un film dégoulinant de pathos, des prises de tête, de la lourdeur, de la lenteur, de la paresse, des facilités, de l’inaction, des plans figés, un scénario improbable qui semble être fait au fur et à mesure, de la musique sinistre. Le tout, au détriment bien sûr des idées. Pour tout dire, je cherche encore ces improbables fulgurances.

Cela fait vraiment, mauvais film subventionné.

En plus c’est mal joué.

Impossible de tenir une heure. Et le film dure deux heures !

Il a eu quelques nominations ici ou là. Mais personne n’a osé lui donné un prix. Ouf, mais de justesse.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Secret_de_la_chambre_noire

Tahar Rahim
Olivier Gourmet
Constance Rousseau
Mathieu Amalric

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire