Avis. Les aventuriers. Film. Joanna Shimkus – Delon – Ventura – Résumé. (1967) 3,5/10

Lent, long, paresseux, agaçant et vraiment inutile.


C’est à cette époque précisément qu’on voit apparaître un curieux cinéma d’ambiance. Des œuvres vides où les états d’âmes font du remplissage. Cela traverse tous les genres.

Le plus souvent, c’est en mode mineur. Il s’agit de nous infliger des postures exagérément figées et mélancoliques. Cela peut aller jusqu’à l’imitation de scènes réfrigérantes du cinéma nordique. Comme si avec cette combine on imposait le respect aux spectateurs. C’est la dictature du sérieux.

Ou à l’opposé, comme ici, on nous fait subir un jeu forcé, qui se veut jovial, mais qui est tout aussi comminatoire. Et ces oukases de l’hilarité conviviale, sont aussi crispants et démodés que les rires ajoutés aux sitcoms.

Dans Les Aventuriers, cela se traduit par des gamineries récurrentes et qui ne volent pas très haut. « Rires ».

L’histoire se résume en une phrase. Des bras cassés se retrouvent à chasser le trésor en Afrique. Et c’est loin d’être dans la poche. Découverte comme service après-vente. Avec cela il faut durer.

Les rôles sont consternants.

Alain Delon est un pilote qui perd sa licence en se laissant embarquer dans un pari stupide. Il lui faut passer avec son zingue sous l’Arc de Triomphe. Débile !

Lino Ventura est un mécanicien sur voiture de course qui se croit génial. Il échoue lamentablement dans son projet de dragster révolutionnaire. Peu crédible voire pitoyable !

Joanna Shimkus (*) est une artiste qui travaille le métal au chalumeau. Et bien qu’elle soit quasi une débutante, elle drainera le tout Paris à sa première exposition. Son travail toutefois ne sera pas apprécié. N’importe quoi !

Serge Régiani est un ex-pat à la dérive. Il s’associera « de force » aux trois qui précèdent et il permettra de localiser le magot. Et bien qu’ils ne soient pas du tout ses amis, il préféra se sacrifier plutôt que les trahir. Grotesque !

La première partie du film est exagérément lente Et puis sans que l’on ait le temps de dire ouf, l’épave de l’avion qui contient les diamants est retrouvée, la jeune femme est tuée et revoilà les deux rescapés en France pleins de pognon.

Grand seigneurs, alors qu’on ne leur demande rien, ils se lancent dans la recherche de ce qui reste de relations à Joanna, afin de transmettre sa part. Une attitude bizarre qui ne va pas leur porter chance. Cela se termine par un bien inutile épisode de fort Boyard.

  • (*) Petite parenthèse personnelle. Je trouvais la longiligne Joanna Shimkus très attirante. Sans doute qu’elle avait un physique et une façon d’être très en phase avec cette fin des années 60. On dirait que notre belle Juive-Lituanienne-Irlandaise-Canadienne était aussi un mélange de ce qui était à la mode à l’époque, les Jacqueline Bisset, Sharon Tate, Françoise Hardy et Jane Birkin, ou un truc dans le genre.
  • Elle ne m’a pas choisi. Elle s’est mariée avec l’acteur noir Sidney Poitier ! Elle et son mari, 73 et 93 ans, sont toujours là. En tout cas en novembre 2020.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Aventuriers_(film,_1967)

Alain Delon
Lino Ventura
Joanna Shimkus
Serge Reggiani

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire