Avis. Lolita malgré moi – Lindsay Lohan – Amanda Seyfried – Résumé. (2004) 7/10

Un bon film d’ado avec des bimbos prometteuses. Très « regardable(s) » !

Le scénario respecte toutes les conventions du genre, mais s’exécute avec brio et une certaine inventivité.

Les actrices sont craquantes.

On les voit là, pour ainsi dire au berceau de leur carrière cinématographique. La plupart deviendront des grands noms du cinéma, avec raison.

Lindsay Lohan, 18 ans en vrai, est une ado intelligente. Elle a passé toute son enfance en vase clos, en Afrique. C’est papa et maman qui distillaient l’enseignement à la maison. Ambiance chaleureuse et bienveillante. Ce qui a fini par lui donner un joli sourire confiant et une charmante innocence.

De retour en Amérique, elle se retrouve confrontée tout d’un coup, aux dures réalités des collèges américains. Les intrigues, les complots, l’ostracisme, les clans, les rites, les conventions, les guerres de gonzesses pour s’attribuer les beaux spécimens masculins.

C’est mené sur un bon rythme et il y a des idées.

Confrontés à quelques rites de passage, la petite s’en sort bien.

La fraîcheur et sa beauté tranquille de Lindsay, feront qu’elle sera adoptée par un groupe de bombasses, trois filles leaders dans leur communauté. Mais ce n’est pas sans danger. Elle risque d’être broyée par cette machine à paraître. Elle est partagée entre l’obligation d’allégeance à ces poufs et quelques dettes morales, vis à vis d’un deuxième groupe totalement opposé et anticonformiste. Le grand écart.

Rachel McAdams, déjà 26 ans quand même, est la femelle alpha, elle règne sans partage, en semant la terreur ou en vous mettant sous le nez ses charmes hyper sexués. Elle est infiniment haïe et respectée. Il suffit qu’elle montre les dents, ou qu’elle décline tous les artifices de la séduction, pour arriver à ses fins. C’est le pouvoir qui l’intéresse avant tout.

Petit mention pour sa mère à l’écran qui voudrait jouer à la bonne copine. Un classique, mais bien traité ici.

Amanda Seyfried, 19 ans, joue une de ses happy few. C’est un faire-valoir bêtasse à souhait. De la graine de miss météo. D’ailleurs elle sent dans ses seins, quand il va pleuvoir… mais à condition que la pluie soit déjà là.

Incroyable que cette actrice plutôt intelligente et brillante, ait du passer par là. Les voies du seigneur…

Pour mesurer son évolution, je peux citer ici l’iconoclaste Ted 2. L’actrice y est devenue stratosphérique. Et le film sous couvert d’ours en peluche vivant, secoue pas mal de codes. Mais elle a brillé dans de nombreux films et pas seulement dans le comique. Comme dans Cher John avec Tatum.

Lacey Chabert, 22 ans, 4ème du groupe, ne connaîtra pas le destin mondial des trois autres. Mais elle occupera un nombre énorme de seconds rôles au cinéma. Elle joue ici le numéro 2 du groupe. Elle finira par être rétrogradée.

Les 4 poulettes auront un MTV Movie Award de meilleure équipe à l’écran.

Le film est basé sur Queen Bees and Wannabes et donc sur une sorte de parallèle avec la compétition de la reine des abeilles et de ses suivantes. Mais dans le film, c’est plutôt aux rituels des grands singes, auxquels on fait explicitement référence.

– Tina Fey interprète avec talent un des profs charismatiques de l’établissement. Elle sera elle-même mise en cause par des racontars d’élèves, mais s’en sortira avec les honneurs. Dans la vraie vie, elle est également scénariste. Elle est à la base de ce projet ciné.

Le film sera un succès et deviendra un film culte pour certains.

On n’échappe pas aux rituels reborn, aux confessions publiques et aux cérémonies de pardon. Les Américains sont englués jusqu’au cou dans cette guimauve.

Mais on perçoit quand même, une certaine ironie dans tout cela.

Bien sûr ce n’est pas encore l’explosion surréaliste et géniale d’autres films.

Regardable, pour ceux qui ont conservé leur âme d’ados, pour les amateurs de jolies filles (*), et/ou pour les socio-primatologues.

  • (*)… dépêchez-vous de céder à cette tentation, avant qu’elle ne soit punie par les nouvelles ligues de vertu. Elles ont déjà déployé leurs monstrueuses tentacules, tout autour de nous.
  • Dans ce monde moins que parfait, cela fait belle lurette qu’on a abandonné le sur-mesure, au profit du prêt-à-penser. Le nombre a valeur de vérité. C’est la doxa. Et donc on est cuit.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lolita_malgr%C3%A9_moi

Lindsay Lohan
Rachel McAdams
Amanda Seyfried
Lizzy Caplan
Daniel Franzese
Jonathan Bennett
Tina Fey

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire