Avis. Miss Révolution. Idéologie victimaire – MLF – féminisme agressif – Résumé. (2020) 5/10

Soyons clair, le film est ambivalent. Il tape à la fois très fort sur le conformisme machiste d’une époque et un tout petit peu sur la radicalité d’un certain féminisme de combat.

Il en fait cependant plus contre ces exhibitions de jolies « créatures », que contre les suffragettes qui ont le couteau émasculateur entre les dents.

Et s’il donne un tout petit satisfecit à ce concours de Miss Monde 1970, c’est juste parce que la Miss désignée Jennifer Hosten est de couleur et que la candidate noire d’Afrique du Sud est première dauphine. Au combat féministe on peut donc opposer le combat anti-raciste intra-muros.

On reste donc dans l’idéologie victimaire.

Le film n’est pas très bon. Il utilise trop la linéarité et les ressorts triomphalistes des blockbusters classiques. L’apothéose étant dans le générique finale qui montre en parallèle, les actrices et les protagonistes vieillies de cette affaire retentissante. Avec cette injonction d’être ému.

  • Keira Knightley n’a pas trop à se forcer pour paraître moche et se conformer ainsi aux canons du féminisme le plus abruti.
  • A l’inverse Gugu Mbatha-Raw, qui incarne celle qui ravit le titre, est magnifique. Et vraiment, il serait malvenu de lui faire la leçon. Elle réplique d’ailleurs à Knightley.
  • Greg Kinnear n’est pas très crédible en Bob Hope. Mais si on se débarrasse de cet a priori, il fait le job. Celui d’un homme célèbre qui est pris dans cette tourmente, tellement il incarne le sexisme ordinaire.
  • Rhys Ifans fait Eric Morley, le créateur de ce célèbre concours. Il joue bien ce gars qui tente de naviguer entre les écueils.

Est-il utile de dire que ce film est réalisé par une femme : Philippa Lowthorpe

https://librecritique.fr/meilleurs-films-feminisme-agressif-mlf-pires/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Miss_R%C3%A9volution

https://fr.wikipedia.org/wiki/Miss_R%C3%A9volution

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire