Avis. Poutine : Humiliation, incompréhension. Conservatisme russe. Rupture en Europe. Politique.

Ukraine, Sotchi. Serbie. Niqueux , ni tête ?

Texte en deux parties :

1) Libre Critique : Me ABC + Dr RW

2) Commentaire du Pr K

1) Première partie

Suite à une intéressante discussion lors d’un repas de têtes, un ami très robespierriste Me ABC m’a indiqué ce lien :

je vous livre un article intitulé « Le conservatisme russe : une longue tradition », très éclairant sur la pensée dominante russe actuelle, celle du conservatisme anti-occcidental, qui est à la base de l’action du président Poutine depuis la fin de l’année 1999. Ce texte est le compte rendu d’un livre indispensable (Michel Niqueux, L’Occident vu de Russie. Anthologie de la pensée russe de Karamzine à Poutine, Paris, Institut d’études slaves, 2016) à ceux qui veulent comprendre quelque chose à la Russie actuelle en dépassant les caricatures stupides qu’en donnent les médias européens et bien sûr et surtout états-uniens.

ABC

Le conservatisme russe : une longue tradition. https://www.diploweb.com/Le-conservatisme-russe-une-longue-tradition.html

Je l’ai survolé.

Il me vient ces idées :

– J’avais été surpris lors de la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques de Sotchi en 2014, du panorama proposé aux spectateurs. C’était une immense fresque « conservatrice », qui en effet intégrait sans aucun état d’âme, la phase révolutionnaire et bolchevique, sous l’œil complice de Poutine.

  • Laquelle soit dit en passant est reconnaissante à la France révolutionnaire ou non. Babeuf, BalzacFourier, ProudhonRousseauSaint-Simon … Comme le montre très clairement les cimaises et autres reliques du musée K. Marx et F. Engels de Moscou, que j’ai eu l’occasion de visiter –
  • J’y ai même caresser le siège où Marx avait l’habitude de mettre ses fesses, pour tenter d’avoir une illumination… elle n’est pas venue.

Et donc nos commandants de légions russes, dévoués à l’impérial Poutine, sont guidés par la volonté affirmée de revoir les bases et de se les réapproprier dans le cadre d’un récit national reconstitué (La France a connu cela au 19è avec l’invention de prototypes de Jeanne d’arc, de Clovis etc)

Niqueux a bien raison d’insister sur le sentiment d’humiliation, d’incompréhension de ces peuplades déboussolées… Il faut tenir compte de cette baffe gigantesque de l’Occident, qui s’est mis à voir la Russie comme un territoire dévalué et relégué hors Europe.

  • Au moment de l’affaire du Kosovo, il m’avait semblé clair qu’il y avait un hiatus grandissant entre deux visions européennes.

Les partisans de l’Ingérence se voyaient comme des croisées du bien contre le mal. La défense de ces musulmans là confirmant leur universalisme étendu et lumineux. Mais les Orthodoxes de tous poils (dont bien entendu les Serbes) ne comprenaient vraiment pas que ces chevaliers chrétiens ne prennent pas leur parti. C’était sincère.

  • Accessoirement, la Mittel Europa – pendant le rideau de fer – était très stupidement comprise ici comme extra-européenne. La parenthèse communiste étant prise comme une donnée de toujours. Il aurait suffi pourtant de considérer l’apport universel (et profondément européen) des écrivains slaves ou géographiquement proches pour comprendre l’affreuse méprise.
  • Quand mon amie Tchèque apparaissait en société, en France, longtemps après la chute du mur, on lui parlait de … vodka ! Tout ce qui était à l’Est était désormais dans le même sac. Elle n’était pas jouasse, elle dont le grand père a subi le parcours de L’Aveu (Gavras) avec plus de 10 ans de geôle et de maltraitance « soviétiques », pour raisons politiques. Pas trop envie de trinquer «На здоровье!» ou « NazdarOvié » !
  • L’Europe souffre de problèmes de mémoire et peut-être même de civilisation.

Cela dit ce bon Niqueux risque de donner l’impression de fournir des excuses à la Russie de Poutine. Il me semble qu’il s’agit moins d’essayer de comprendre le monarque absolu, que de prendre la mesure de nos erreurs quand à cette partie de notre civilisation (Je pense à Tchekhov, un confrère. Mais le Pr K me parle de Tolstoï)

Comme j’ai eu l’occasion de le dire, la nouvelle fracture n’est pas entre le monde « libre » et des sortes de dictatures, mais entre une volonté de non appartenance à des blocs et la soumission à ces blocs.

https://fr.wikipedia.org/wiki/L’Aveu

2) Commentaire du Pr K

On ne peut en effet escamoter la politique systématique d’humiliation de contention et progressivement de menace existentielle sur ce grand pays. (en ce qui concerne cette dernière il semble bien que les laboratoires infects ne soient absolument pas du flan, c’est en plein dans le dailymail et d’autres organes difficilement interprétables comme de propagande russe- depuis quelques jours – puisse-t-on aller jusqu’au bout de cette nuit des neoCons)

Toujours est-il, l’heure est à la rupture.

Au grand dam de tous ceux qui ont vu l’opportunité immense d’un grand continent européen et travaillé d’arrache-pied au rapprochement depuis plus d’un demi-siècle.

D’après ce que je sais et ce que j’ai vu la tentative de rapprochement a été sincère de leur part – et extrêmement coûteuse en conséquences qu’ils ne finissent pas de payer.

Ce qui est important c’est la définition du rapport qu’un grand pays comme la France ou l’Allemagne veulent avoir avec leur voisin continental, qui n’est pas prêt à se laisser effacer de l’histoire comme ça.

Il ne s’agit pas de rejouer Sparte contre Athènes – Thucydide nous raconte bien comment cela a fini: très mal pour Athènes.

Plus que conservatisme je vois – j’ai vu au niveau local et chez les confrères- un humanisme qui est celui de Tolstoï – à relire de toute urgence- très discret et qui ne se crie pas aux quatre vents.

Il y a aussi une mémoire tenace des abus du communisme et son fétichisme de la machine au mépris de l’humain.

Un espoir, l’infecte propagande de guerre n’occupe plus les quatre premières pages des canards locaux, émulant ainsi le terrorisme du covid et ses photos de cercueils.

Le principe de réalité aurait-il quelques chances de percer à jour dans les têtes embrumées des Young Leaders?

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Laisser un commentaire