Avis. Propagande Poutine, fascisme, Guerre Russie / Ukraine – Politique – Idées.

Ce développement fait suite à l’article sur La propagande de Vichy DébatDoc + glaive et bouclier. Zémour ? Poutine ?

Dans ces temps de guerre, on ne peut pas s’empêcher de faire des parallèles historiques.

On peut penser que les peuples ont mûri et qu’ils sont désormais capables de trier le vrai du faux, en toutes circonstances. De plus il devient difficile d’imposer totalement des canaux d’information uniques.

Mais à voir l’obstination avec laquelle la propagande s’invite, on se doute bien qu’il doit rester quelque chose de prégnant, à force de marteler des mensonges. Ces batailles d’opinions sont bien des armes de premier plan chez les belligérants. Il y a sans doute quelques nouvelles approches mais le fond reste étonnamment le même.

Il y a bien entendu le bluff. Il est toujours intéressant d’anticiper une victoire. La prime va au fort. Autant chercher à l’empocher le plus tôt possible.

Il y a l’effet de surprise. On ne dévoile pas de suite tout le plan. Et on oblige l’adversaire à s’accommoder de défaites psychologiques les unes après les autres.

La guerre est toujours éprouvante, il faut donc renforcer le moral des siens et démoraliser l’adversaire.

Bien entendu un des ressorts principaux est toujours l’indignation. Pour cela il faut faire porter tous les torts à l’adversaire voire le bestialiser. Plus il est considéré méprisable, odieux, « inhumain », plus il sera facile de susciter la haine. Ce profond moteur permet de faire adhérer le peuple agresseur à l’entreprise d’écrasement dans par la forte émotion du moment. On doit donc prouver que les autres se conduisent affreusement mal.

C’est à double tranchant car les esprits prudents peuvent considérer qu’une des parties instrumentalise à tort l’idée qu’il puisse y avoir des crimes de guerre et contre l’humanité. Alors que ce n’est peut être pas le cas. L’esprit humain a du mal de se convaincre de telles atrocités. Ceux qui les commettent en jouent.

Il faut aussi donner l’impression d’une cause juste d’ordre supérieur. On en est plus à invoquer la religion. Mais la défense d’une civilisation contre une « barbarie » garde un certain attrait. Il faut ré-insuffler de l’idéologie. On est frappé de la résurgence des bataille psychologiques contre le néo-fascisme d’un côté et contre le néo-bolchevisme de l’autre.

L’art de la manipulation est subtil, il y a le bâton mais aussi la carotte. On alterne savamment la dissuasion, la persuasion et la séduction

On connaît bien l’importance du point de vue. Les terroristes des uns sont les résistants des autres.

Il est impressionnant de voir comment Poutine s’arque-boute à l’idée qu’il mène un combat d’ordre supérieur contre des nazis en 2022, dans une paisible démocratie européenne. De notre point de vue cela reste totalement grotesque. A se demander si cet axiome farfelu n’est pas là justement pour susciter l’incrédulité et donc nous « désarmer ». Cela donne l’idée qu’il y a de la place pour la confusion intelligemment orchestrée… ou alors il est vraiment devenu fou.

Une des ficelles de la manipulation consiste à mouiller les combattants, en les incitant au sordide. Une fois qu’ils ont franchi la ligne rouge, ils ne peuvent plus reculer. Là est un très grand danger.

Certains comme Morelli ont cherché à tirer quelques grandes lignes.

Les 10 principes élémentaires de propagande de guerre selon Anne Morelli (2001) :

  • nous ne voulons pas la guerre ;
  • le camp adverse est le seul responsable de la guerre ;
  • le chef du camp adverse a le visage du diable (ou « l’affreux de service ») ;
  • c’est une cause noble que nous défendons et non des intérêts particuliers ;
  • l’ennemi provoque sciemment des atrocités, et si nous commettons des bavures c’est involontairement ;
  • l’ennemi utilise des armes non autorisées ;
  • nous subissons très peu de pertes, les pertes de l’ennemi sont énormes ;
  • les artistes et intellectuels soutiennent notre cause ;
  • notre cause a un caractère sacré ;
  • ceux (et celles) qui mettent en doute notre propagande sont des traîtres.

Mais il est intéressant de voir l’articulation de la propagande fasciste. En ce qui concerne les 4 points suivants, on dirait un copier coller de ce qui se passe à partir du Kremlin :

  • Culte de la personnalité
  • Contrôle des médias
  • Récupération du sport à des fins politiques
    • Là l’affaire est inversée. En privant la Russie de tournois sportifs, on lui enlève une arme de propagande. Lavrov a dit très puérilement, que l’occident faisait cela pour pouvoir gagner les compétitions en soustrayant les adversaires russes. En quelque sorte le but serait de la triche !
  • La manipulation de l’histoire

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_psychologique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Principes_%C3%A9l%C3%A9mentaires_de_propagande_de_guerre

https://fr.wikipedia.org/wiki/Propagande

https://lcp.fr/presse/communiques-de-presse/la-propagande-de-vichy-debatdoc-lundi-28-fevrier-a-20h30-95867

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire