Avis. Punching Henry. Phillips – Film – Résumé (2017) 8.5/10

C’est l’histoire d’un comique/chanteur folk/guitariste de stand-up, Henry Phillips. C’est lui même qui interprète son propre rôle de semi-fiction dans le film. Et, accrochez-vous, l’intrigue coïncide justement avec une possible série TV sur la vie de ce comédien (lui-même/lui-même). Vous suivez ?

Ses shows connaissent un certain succès dans les petites salles à travers les USA.

La base des spectacles est la mise en musique des situations de looser dans laquelle il se met régulièrement et involontairement. Des petits tracas quotidiens dans lesquels on peut se retrouver tous. Une suite de situations pas lourdes du tout, sur son manque de chance, sa vie un peu médiocre. Toujours dans l’équilibre subtil entre le gag et la petite histoire vraie qui peut arriver à tout le monde.

C’est un bon comédien en vrai et sur scène. Généreux, fragile, pas exhibitionniste, plutôt sur la réserve. Il est compromis dans le quotidien basique comme nous tous. Il est sympa et un peu triste.

L’intrigue avance vite et bien. Son (sa) manager qui le drive avec souplesse l’amène à se confronter à une équipe de big guys d’une grosse compagnie de spectacle. Le staff, très comme on imagine maintenant, a les yeux rivés sur le net, veut lui faire faire une video pour démarrer un marketing viral. Il est vraiment considéré comme un produit à lancer. Tout ne se passe pas comme prévu. Mais le marketing viral a quand même lieu par accident grâce à une video sur un pépin sur scène.

Bon, je ne vais pas tout dire.

C’est vraiment riche (muy rico comme dirait Esther), intelligent, délicat. Et incroyablement vrai. Tout est bon, les acteurs, l’intrigue, le tempo. Moi qui déteste les films « prévisibles », j’ai été bluffé tout au long.

On en a vraiment pour son argent (pour moi c’était gratuit) – impossible de le voir autrement qu’en anglais, car 90 % du film est basé sur le texte.

Il n’y a pas d’effets spéciaux. Juste de bons comédiens, une vraie histoire (et une histoire vraie), des tonnes de situations intéressantes (ça fait penser)

C’est du cinéma d’auteur, comme on l’appelait dans le temps. Et les Français étaient réputés pour cela à une époque.

  • Vive le cinéma non subventionné !
  • Attention la France, autrefois terre de ciné. Ce n’est pas un problème d’argent le cinéma, c’est un problème de talents, d’idées…

https://en.wikipedia.org/wiki/Punching_Henry

Henry Phillips
Tig Notaro
Jim Jefferies
Doug Stanhope
Sarah Silverman
J. K. Simmons

Envoi
User Review
4 (1 vote)

Laisser un commentaire