Avis. Quand la Terre s’entrouvrira. Gaz de schiste et magma nucléaire. Film interdit aux écolos. 5/10

Le titre Le jour où la Terre s’entrouvrira donne une impression de déjà vu. Et en effet il existe un film au libellé assez proche. : Et en effet il existe un Le Jour où la Terre s’arrêta (film, 1951).

Et en ce qui concerne la mise en danger de la terre par forage, on peut aussi compter sur l’infect Fusion, The Core, Aaron Eckhart (2003), qui est un des seuls films sur le site à avoir une note inférieure à 2/10.

Bien que les scénarios soient tous stupides, on sent que la machine hollywoodienne de pseudo SF catastrophe, à brûler les neurones, fonctionne toujours à plein régime. Il y aura des suites, c’est hautement prévisible. On peut anticiper d’ailleurs. Le jour où la Terre tournera dans l’autre sens. Le jour où la Terre aura son pôle nord au sud. Le jour où la Terre grossira, rétrécira, aura la forme d’un ballon ovale, d’un diabolo, d’un Lemniscate de Bernoulli, d’un macdo, d’un doughnut…

L’intrigue de 1965 est classique. Il s’agit d’opposer le microcosme sentimental des savants avec leurs ambitions macrocosmiques. Le chef des chercheurs est bien mûr et assez atteint par les rayonnements. Courageux comme il est, il n’en parle à personne et surtout pas à la belle Janette Scott qui est sa femme.

Il a d’autres chattes à fouetter. Il veut absolument mettre à l’épreuve sa théorie. Il s’agit d’une sorte de fractionnement de la croûte terrestre jusqu’au centre en fusion, au moyen d’une bombe nucléaire, l’histoire de faire jaillir du magma, source d’énergie infinie. Le lobby écologiste n’était pas encore bien solide, sinon il aurait fait interdire ce film blasphématoire.

L’ex de sa femme est le sous-chef adjoint de la base. Lui est plus jeune, plus musclé et moins contaminé. Il pense que cette opération est trop dangereuse et qu’elle risque de tout faire péter.

Comme de bien entendu le vieux a tort et le jeune premier à raison, en science comme en amour. Il va finir par récupérer la belle et sauver le monde. A moins que ce ne soit dans l’ordre inverse.

C’est cousu de fil blanc.

En dehors du beau combiné téléphonique rouge, la machine la plus sophistiquée des lieux est un petit hélicoptère. Pour le reste ce sont des cadrans qui devaient impressionner en son temps, mais dont on voit bien qu’ils ne signifient rien ici. Idem pour les mémoires magnétiques en bande des ordinateurs, on aimait voir cela tourner, cela faisait sérieux. Il y a même un petit microscope dans la panoplie qui n’a vraiment rien à faire dans ce fourbis. En fait quand il s’agit de démontrer quelque chose, nos savants se contentent de grossiers dessins géants. On peut rire !

Et même cela ne prouve absolument rien. Alors ils se fient aux animaux sauvages qui fuient les lieux. Tous les Prix Nobel (le vieux en a déjà eu un), savent que cela ne trompe jamais. Il y a péril en la demeure. Sauve qui peut.

Bref c’est la cata. Et il va falloir stopper tout cela. Ils y sont manifestement arrivés puisque en 2022 le globe terrestre semble toujours entier… à moins qu’on nous cache quelque chose !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Quand_la_Terre_s%27entrouvrira

Dana Andrews
Janette Scott
Kieron Moore
Alexander Knox

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jour_o%C3%B9_la_Terre_s%27arr%C3%AAta_(film,_1951)

Avis. Quand la Terre s’entrouvrira. Gaz de schiste et magma nucléaire. Film interdit aux écolos. 5/10
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire