Avis. Super 8. Film science fiction romantique – Résumé (2011) 7/10

Les films de science-fiction sont souvent animés en interne, par une même dialectique fertile. Il s’agit de faire discuter entre eux, ceux qui croient en l’existence des extra-terrestres et les autres. Chacun expose son point de vue, et ça meuble.

Contrairement à la vraie vie, celle des rationnels, ici ce sont les incrédules qui passent pour des pommes.

Dans ce scénario de J. J. Abrams – ce poulain de Spielberg – c’est assez malin. Leur existence pourrait être validée par de curieux cubes blancs situés en arrière plan d’un film de gamins, tourné en super 8. Rien de bien clair cependant, il faut ménager le suspense.

Les collégiens voulaient faire un petit film d’horreur et ils assistent en vrai à un immense déraillement de train. Et cerise sur le gâteau, ils héritent d’un E.T. super massif.

Il y a donc à la base une bonne idée.

Des officiels haut placés arrivent bizarrement sur les lieux. De quoi renforcer cette agaçante puce à l’oreille cinématographique.

Et l’affaire tourne vite dans le classique complotisme. Le gouvernement US sait depuis les années 50, que ces créatures existent bel et bien. Mais ils ont caché leur existence parce que le grand public n’est pas préparé à une telle révélation. Tout porte à croire que cette « chose » a de mauvaises intentions. Jusque là on a pu la contenir. Mais là mince, elle s’est barrée. Des gens disparaissent.

Et bien entendu ce seront ces innocents gamins qui vont comprendre le vrai problème. Il a échappé aux autorités, qui ont capturé jadis cette entité, qu’elle ne voulait que rentrer chez elle pacifiquement. C’est une gentille bébête dans le fond.

Dans l’évocation d’êtres supérieurs, il ne faut pas oublier de leur attribuer des dons. Ici ce sera des capacités télépathiques et une force magnétique très spéciale.

  • Cela ne vole pas bien haut. Mais les humains ont largement atteint leur seuil d’incompétence, quand il s’agit d’imaginer un monde plus intelligent que le leur.

La « chose » a néanmoins permis pas mal de pyrotechnie, des effets 3D et des bons sentiments. Elle revient maintenant au bercail (la « maison, maison« ) alors que les disparus réapparaissent. Vraiment réglo le monstre.

Les larmoyantes histoires B sont bien secondaires. Je n’en parle pas.

Pour ce super 8 un super 7 (7/10) vraiment de rattrapage, car je ne suis pas totalement convaincu par cette science fiction à l’eau de rose.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Super_8_(film)

Avis. Super 8. Film science fiction romantique – Résumé (2011) 7/10
Envoi
User Review
0% (0 votes)

Laisser un commentaire