Barenboim, Beethoven – Symphonie n°8 – Berlin 2020. 6.5/10

Curieux, curieux ! Je n’avais pas l’impression que la 8e symphonie de Ludwig van fut aussi soporifique que cela. Dans ma tête de la 3e à la 9è tout baignait, avec des particularités attrayantes pour chacune de ces œuvres.

A quoi est-du mon ressenti sur ce travail de 2020 ?

Malgré tout le respect que l’on est supposé avoir pour Daniel Barenboim, je pense que c’est lui le responsable. La Staatskapelle de Berlin est en soi hors de cause. Même si elle s’honore d’avoir en Barenboim, un «  chef à vie ». Titre flatteur et recherché pour n’importe quel tyran de la terre… et au-delà.

Ce Dany on l’a subi à toutes les sauces et on le connaît sous tous les angles. Il est de bon ton d’en faire une diva. Mais entre nous, la notoriété ne suffit pas.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire