Carol (2015) 6/10 Cate Blanchett

Une romance entre deux femmes, au temps des Packard.

Une très belle restitution des années 50. La prise de vue et les décors sont les grands atouts de cette œuvre.

Mais c’est un film trop violoneux. Tout est souligné et lourdement larmoyant. Le retour sournois du pathos.

L’ homosexualité a été classée comme maladie mentale aux USA en 1952.

Il y avait certes de sérieuses difficultés pour le sexe féminin d’assumer leurs orientations sexuelles à cette époque, mais là l’idée d’une oppression encombre le récit.

On nous la joue. On appuie sur notre corde sensible qui tend à défendre par principe les minorités, surtout si on les positionne comme persécutées. C’est la fameuse exploitation du monopole du coeur, dans laquelle se laissent prendre pas mal de critiques (plus) et de spectateurs (beaucoup moins).

Il faut déjà se farcir en temps normal, les minauderies de Cate Blanchett et son éternel sourire un brin figé, alors cela devient vraiment crispant, dans ce rôle de femme à femmes, mal taillé pour elle.

Pas qu’il faille obligatoirement de vrais gais pour jouer les homos, mais quelque chose de plus inspiré, de moins lisse. Et puis cet insupportable teasing avant qu’elles « couchent » est quasi insupportable, tellement ce faux suspense est fabriqué.

Par contre en grande bourgeoise de cet après-guerre, ça le fait. Woody Allen était parvenue à bien la canaliser dans le redoutable Blue Jasmine. C’est quand elle est empêchée qu’elle donne son meilleur.

Pour mieux situer mes réticences, je citerai en exemple le superbe « la vie d’Adèle ». Un film très émouvant. J’ai entendu, il y a peu, un commentaire avisé de la respectable militante Caroline Fourest. Elle dit en substance que ce film, fait par des hétérosexuels, est discutable juste pour les scènes au lit, qu’elle juge peu réalistes. Et ces maladresses la font plutôt sourire. Mais elle apprécie beaucoup le film pour tout le reste, dont le vibrant climat amoureux. Sur le même sujet elle s’est déjà exprimée élogieusement par le passé « une œuvre a le droit d’être plus grande que son créateur ».

Rooney Mara est une bonne actrice en général, mais je ne la sens pas trop non plus en protégée de Carol. Il manque quelques segments entre une certaine neutralité et les effusions soudaines.

Il fallait plus que du cinéma traditionnel et formaté pour rendre l’esprit d’une idylle non conventionnelle.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Carol_(film)

Cate Blanchett
Rooney Mara
Sarah Paulson
Kyle Chandler

Carol (2015) 6/10 Cate Blanchett
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire