Cat’s eye – Avis film. Drew Barrymore – Stephen King des mauvais scénarios – Résumé (1985) 3/10

Un film cauchemardesque dans tous les sens du terme.

Ce qu’on appelle communément un film à sketches correspond ici à trois petits films distincts, mais reliés par une complexe histoire de chat.

Le scénariste fait tout pour faire coller l’aventure du félin avec les trois épisodes, jusqu’à l’apothéose finale. C’est une sorte de jeu d’esprit assez bien mené. Sous réserve qu’on aime les chats. Mais celui-là est un étonnamment bon acteur. Il semble s’impliquer à fond dans chacun des sujets. Prouesse de dresseur et de réalisateur.

Le premier thème, c’est une cure antitabac radicale. Un ami mène son comparse dans un établissement vraiment efficace. Comme dans tout cauchemar, on est à la frontière entre le réel et l’impossible. Ici le personnel du centre antitabac vous enlève vraiment l’envie de fumer, quitte à faire un chantage épouvantable. Décharges électriques sur votre épouse ou vos enfants, menace de viol et j’en passe pour ne pas déflorer complètement l’intrigue… Mais il faut bien dire que c’est une cure qui marche ! James Wood est bon dans ce rôle de victime prise au piège.

Le deuxième thème est tout aussi angoissant. Un nabab cocu mais joueur, bien interprété par Kenneth McMillan, va proposer un jeu pervers à l’amant de sa femme en échange de sa mansuétude. Il le kidnappe et l’amène dans son appartement au sommet d’un gratte-ciel. Il s’agit de parcourir tout le périmètre de l’attique sur une minuscule margelle, mains nues, avec un vent énorme et quelques traquenards. Robert Hays a vraiment l’air de se balader à quelques centaines de mètres au dessus du sol. Frissons garantis pour les phobiques.

Enfin, la fiction complète s’invite dans la réalité avec cette sorte de Gremlin malfaisant qui sort d’un mur pour tenter d’étouffer une petite fille. Le trucage est vraiment bien réalisé, pour l’époque. Et la petite c’est Drew Barrymore, déjà bonne actrice à cet âge et promise à de grandes destinés.

On me reprocherait d’oublier de dire que c’est basé sur un livre de Stephen King.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%27s_Eye_(film,_1985)

Les chats ne font pas des chiens… ou un truc comme cela

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire