Chaudes nuits d’été (Hot Summer Nights) (2017) 6.5/10

Amis obsédés, ne vous jetez pas sur le premier titre aguicheur venu.

revu ici :

Il ne s’agit que d’un assez bon film d’ado, qui se déroule un certain été à Cap Cod USA. Il a l’estampille « d’après une histoire vraie ». Cela tient de la romance et non pas du porno. Les Américains rangent cela dans la catégorie « coming of age », ici une reconstitution du début des années 90.

C’est l’histoire d’un mec…

Bon, je recommence : un jeune collégien plutôt effacé se lance accidentellement dans le deal de drogue. L’espace d’un été, il franchit la plupart des étapes qui le mènent à vendre du demi-gros. On parle là de kilos de « Weed ». Il sera même tenté sur le tard par le commerce plus lucratif de la « coke ».

Un de ses nombreux problèmes, c’est qu’il tombe raide dingue de la plus belle fille de son établissement. C’est en soi insensé puisque la star du bahut ne fréquente que de pointures et qu’aux yeux de tous lui n’est qu’un freluquet. Sérieux risque de râteau. Déjà les copines de la donzelle se marrent. Mauvais signe.

Et ce qui n’arrange pas les choses, c’est qu’elle est sous la surveillance d’un frère jaloux.

Je n’ai pas fini.

Le frangin en question est aussi le mentor es-stupéfiant de notre petit gars qui monte, qui monte… Le danger est donc très précisément dans la place, juste à côté de lui. La menace caractérisée qui vient de l’intérieur, s’énonce ainsi : « personne n’a le droit de toucher à ma sœur sous peine d’avoir un truc en moins. Ce qui compromettra toutes relations avec qui que ce soit». Et le gars en question a prouvé qu’il ne rigolait pas.

Pour compliquer ce sac de nœuds (ou écheveau), on peut compter sur le fait que le dealer-mentor lui-même convoite la fille d’un policier très tatillon. Ce petit chaton le mène carrément dans la gueule de ce gros méchant loup de père.

La vie de dealer n’est pas facile tout les jours et les lois du milieu sont cruelles. Menaces plus caractérisées qui viennent d’en haut. Pour passer leur permis de dealer au gros, on les soumettra à rudes épreuves. Un impétrant des Marines pleurerait et appellerait sa maman.

Il y aura des violences, des morts, des séparations et bien d’autres choses.

Mais on pourra compter sur quelques bons sentiments et des embrassades ardentes. Mais comme je vous l’avait suggéré au début, ce n’est pas une affaire de chaudasses en folie.

Et même s’il est montré que le commerce de substances illicites n’est pas une affaire d’enfants de chœur, cela reste léger sur la prévention et la morale. L’industrie du film US est constellée de films sans garde fous de ce genre. Cela doit plus susciter des vocations que de les dissuader.

Sans aller jusqu’aux clichés de la prohibition, ni jouer au grand-père chevrotant, il faudra quand même mettre dans la tête du jeune public que le deal de ces paradis artificiels n’est pas si rose que cela. Des gars restent sur le carreau à cause et des deux côtés. Je ne dois pas être le seul à penser que ce n’est pas le dernier cri du romantisme nihiliste. On peut faire moins stupide, si si…

Le principal intérêt du film tient dans la manière de raconter tout cela. Il y a de belles ellipses sentimentales et plein de petites trouvailles scénaristiques. La caméra est bien tenue, et au-delà de l’ambiance possiblement enfumée voire méphitique, on aura quelques morceaux de bravoure.

Pour une histoire supposée vraie c’est assez peu crédible, surtout en ce qui concerne le carrière ultra-accélérée dans ce milieu de ce frêle puceau, qui vient à peine de faire ses dents.

Les trois protagonistes font le job :

  1. Timothée Chalamet. Un fils de Français et le plus jeune nominé à un Oscar. Pour un second rôle dans Call Me by Your Name (2017)
  2. Maika Monroe est également une kitesurfeuse pro ! 24 ans à peine et une filmographie longue comme le bras.
  3. Alex Roe est un Britannique qui fait très bien l’Américain. Dans la lignée des jeunes premiers de maintenant. C’est son dernier rôle au cinéma pour l’instant (cela fait trois ans maintenant qu’il attend?)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chaudes_nuits_d%27%C3%A9t%C3%A9

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire