Chercheurs d’or (1940) Marx brothers 6/10 gags usés

Cette une histoire pleine de rebondissements artificiels, quant à la propriété d’une concession minière, dont on ne sait pas trop si elle regorge d’or. Ce cadre présente peu d’intérêt. C’est juste un prétexte pour des retrouvailles.

  • Mais d’abord, il me faut déclarer un conflit d’intérêt. Le père des Max Brothers a été un citoyen mulhousien, comme moi. Mon jugement peut donc être biaisé.

Blague à part (ce qui est difficile avec eux), après avoir visionné plusieurs fois leurs films, je suis un peu moins enthousiaste à chaque fois.

Je veux bien croire que leur humour absurde ait été un vrai coup de tonnerre à leurs débuts. Et je respecte profondément leur travail. Mais cela ne doit pas empêcher un regard critique.

Il faut être honnête, leurs gags sont répétitifs. On s’attend au coup du piano, au klaxon, à la harpe, aux poursuites déjantées des filles…

Cette prévisible succession de numéros, donne plus dans le music-hall filmé, que dans un vrai long métrage. Ils ont du mal à se débarrasser de près de 25 ans de scène.

Et nos trois caractères principaux, répondent toujours aux mêmes stéréotypes. Mais cela on le demande.

– Groucho en tant que leader individualiste et affranchi, arbore sa sempiternelle moustache et ses gros sourcils. Il se comporte de manière effrontée, en feignant la servilité. Il apprécie les jolies femmes et courtise les boudins de la haute de manière intéressée.

– Harpo faussement muet, joue le lutin sympathique qui a du mal à refréner sa libido. Il se montre plutôt poète.

– Chico est le bon gars qui tempère les deux autres. Il soigne son faux accent italien pour échapper au mauvais sort qu’on fait alors à la judaïté.

A noter que dans ces derniers films les dialogues ont de l’importance et qu’une bonne partie de cette humour, planqué là, disparaît au doublage en français.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chercheurs_d%27or

Groucho Marx
Chico Marx
Harpo Marx

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire