Chronicle (2012) 6/10 télékinésie et vidéo pour adolescents.

C’est un film qui veut faire copain avec nous.

  • C’est d’abord une histoire d’amitiés entre trois jeunes collégiens. Et forcément, il y a des hauts (8000 mètres) et il y a des bas (moins 10 mètres).
  • Un des leurs aura le melon, fera sa crise d’adolescent, et cela aura des conséquences cataclysmiques.
  • C’est supposé être tourné par les propres caméras de ces grands gamins.
  • Mais c’est aussi un scénario qui flatte nos envies enfantines de super pouvoirs, comme n’importe quel film de Superman. I believe I can fly

Ce qu’il y a de bien, c’est qu’il nous en montre la découverte progressive et la maîtrise croissante de ce don consistant grosso modo à déplacer par la pensée tout ce qu’on veut. On accompagne donc les bénéficiaires, comme si nous on y était. On passe de la télékinésie des Pringles, à l’assemblage des lego par la pensée, puis au déplacement de méga structures. Les mêmes « forces » leur permettent de voler. C’est bien agréable au début.

Reste la naïveté on ne peut plus classique de ce cinéma là. Même dans les films crasses on se donne la peine d’expliquer d’où vient l’énergie qui permettent les super exploits, genre Kryptonite. Ici rien du tout. On doit se débrouiller avec le concept d’une irradiation à la base. C’est du niveau, je suis tombé dans la marmite magique lorsque j’étais petit.

Comme dans n’importe quel blockbuster, toutes les barrières de la rationalité cèdent à la fin. Ne comptent plus que les stimuli qui attaquent vigoureusement les strates primaires du cerveau. Il faut en mettre plein la vue, plein les sens. C’est toujours comme cela. Je m’en fiche, cela fait un moment que j’ai décroché et que je n’y crois plus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Super-h%C3%A9ros

https://fr.wikipedia.org/wiki/I_Believe_I_Can_Fly

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronicle_(film)

Dane DeHaan
Alex Russell
Michael B. Jordan
Michael Kelly
Ashley Hinshaw

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire