Désaccord parfait (2006) 3.5/10 de Caunes déconne.

J’ai bien envie de juste mettre mon 3.5/10 et de vous laisser en plan.

Mais je me dois à ce pensum.

Ce film est mou, vide, prévisible, peu intéressant et trop long (2h10!).

En se lançant si maladroitement dans le scénario et dans la réalisation, le pauvre Antoine de Caunes a pris le risque de passer pour un idiot. Aussi fidèlement bête, que dans sa caricature dans Kaamelott.

Il a clairement atteint son niveau d’incompétence (principe de Peter) et cela se voit. Cela en devient gênant.

Pourtant je ne déteste pas cet animal. Cela me fait presque mal au coeur d’en dire du mal. Faisons comme si c’était pour son bien.

La supposée relation amour/haine de Charlotte Rampling et Jean Rochefort ne tient pas bien longtemps. On a l’impression que ces grands acteurs font l’aumône de leur présence à l’animateur. Eux même n’y croient pas une minute.

Qui peut se bidonner de cette mise en boite si convenue des différences culturelles françaises et britanniques, et des clichés les plus frelatés qui s’y rattachent ? Rien de drôle, rien de captivant.

Les dialogues sont affligeants. Un véritable désastre.

Et puis un film qui parle de tournage et d’acteurs, avec effet miroir, ne part pas gagnant. On sent d’emblée la très probable paresse scénaristique. Ne fait pas 8 1/2 qui veut.

Et pourtant l’ex jeune de Caunes n’est pas un mauvais bougre, il lui arrive d’être intéressant devant la caméra. Mais qu’est-il venu faire dans cette galère ? Pourquoi s’est-il vautré dans la facilité ?

J’aime bien le résumé cinglant de Jérôme Provençal dans Le Monde : « Ne sachant que faire de sa caméra, Antoine de Caunes suit son scénario comme un chien son maître ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9saccord_parfait

Jean Rochefort

Antoine de Caunes

Charlotte Rampling

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire