Hollywood, vie rêvée. Lana Turner smile défiguré par Frédéric Mitterrand. 4/10

Avant cet opus, je ne m’étais jamais rendu compte que Frédéric Mitterrand pouvait être sentencieux, creux et grotesque à la fois.

  • Il faut dire que le dernier récit de ce neveu veinard, que j’ai eu l’occasion de zieuter et d’entendre, était sur une histoire vraie et méconnue et qui pouvait donner le change: la Rose de Tirana. Il n’a pas eu plus que 6/10 cependant.
  • J’écrivais alors : « Il ne manque pas d’air notre Frédéric Mitterrand, à vouloir nous faire aimer de force les rois et les reines de pacotille, à nous les républicains largement bicentenaires. Il est certes lui-même le neveu d’un monarque de gauche, au passé politique assez tourmenté, François Mitterrand. Cela a un certain parfum dynastique. »

N’en déplaise à Frédéric Mitterrand, Lana Turner fut une femme heureuse en cinéma. Et compte tenu du nombre de ses maris et d’amants, elle ne se sentait pas si mal en unions fugaces ou en mariages à répétition. Elle n’a pas été jusqu’à faire tuer son mari, comme dans son magnifique Le facteur sonne toujours deux fois.

Nina_Simone ne chante-t-elle pas le Lana Turner’s smile ?

Et même si par moment, la comédienne n’était pas si autant jouasse que cela, elle a eu une carrière qu’elle n’aurait échangé pour rien au monde. Elle venait de loin et elle est allée très très loin. Pourquoi pleurer ?

Même au pire moment, celui où sa fille a assassiné l’amant Johnny Stompanato, cette équipe habilement a su retomber sur ses pieds. Verdict, légitime défense ! On est heureux après un tel verdict.

Alors pourquoi nous fait-il ces multiples cacas nerveux, quand Fredo le passionné nous parle de la belle ?

Pourquoi vouloir jouer en permanence à l’ordonnateur des pompes funèbres, lisant l’éloge polycopié ? La vie de l’artiste est suffisamment mouvementée pour y voir une saga, où à chaque coup du sort, elle remonte intacte. Pas une déprime à répétition.

Pourquoi nous faire du sous-sous-sous-Malraux avec son ton sinistre : « Entre ici Lana Turner avec ton terrible cortège… » ?

Plus méprisable encore, est sa façon de nous faire le coup des oracles a posteriori et à répétition. Le tout déguisé en des sortes de vie soumise aux prédestinations. Son propos est assaisonné de phrases creuses, enfilées bout à bout. Le grand public peut à la rigueur trouver son compte avec ces lieux-communs, mais nous non.

Difficile de croire qu’il fut Ministre de la Culture et de la Communication. On y met vraiment n’importe qui parfois.

Et puis une artiste de cinéma, n’est pas autre chose qu’une interprète. Il ne faut pas mélanger de force les rôles avec la réalité.

C’est avec des idiots inutiles pareils, qu’on passe à côté de tels personnages.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lana_Turner

https://en.wikipedia.org/wiki/Cheryl_Crane

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_facteur_sonne_toujours_deux_fois_(film,_1946)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Mitterrand

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nina_Simone

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire