Jab Tak Hai Jaan. Bollywood, Jusqu’à mon dernier souffle. Shahrukh Khan. Katrina Kaif. 5/10

I) Le cas Shahrukh Khan :

Comment qu’il fait notre Shahrukh Khan pour toujours avoir l’air si jeune, même à 46 ans ? De plus il continue à occuper en permanence une première place dans le cinéma indien. On a l’impression de ne voir que lui.

Je le connais surtout depuis le long métrage Devdas de 2002, mais il a commencé bien avant.

Vers l’année 2000, Shahrukh et deux autres ont tenté le coup de la United Artists de 1919, en devenant indépendants (Pour mémoire je cite les ancêtres : Charlie ChaplinDouglas FairbanksMary Pickford et D. W. Griffith).

La magnifique Juhi Chawla est aussi productrice et a donc participé à la création de la maison de prod Dreamz Unlimited avec Shahrukh Khan et le réalisateur Aziz Mirza. Cela ne durera qu’un moment. (Juhi Chawla, mon dieu quel nez !)

Il faut dire que l’acteur a de nombreuses qualités. Son réel œcuménisme met pas mal d’Indiens d’accord mais en fâche certains. Il est intelligent, tolérant, libéral, indépendant et joyeusement atypique.

Par exemple, Shahrukh Khan est né musulman mais il obtiendra, certes difficilement, de se marier avec Gauri Chibba une Hindou. Leurs enfants auraient bénéficié de la double religion. Ce qui vous conviendrez, est inhabituel.

Souvent dans ses rôles, il bouscule les codes. Ce qui ne plaît pas à tout le monde, mais rend son jeu très acceptable par les occidentaux.

II) le film Bollywood dont on cause.

Le scénario de Aditya Chopra et Devika Bhagat n’a aucun intérêt. C’est du Bollywood pur jus, avec ses éternelles situations de mariage remis en cause, de célibat agissant, de supposé amour éternel… Le tout à la sauce danse, chanson et exotisme. A noter que cet exotisme n’est pas le notre, puisqu’il consiste à confronter les Indiens avec l’Europe, dont la Grande-Bretagne ici.

L’ambitieux jeune premier, incarné par Shahrukh Khan, vit une galère à Londres, avec des petits boulots et peu d’horizons, mais il reste de bon humeur et chante dans les rues avec enthousiasme. « Vous chantiez ? j’en suis fort aise. Eh bien !dansez maintenant ». Il lui arrive de vendre du poisson ou de faire le serveur en extra lors de mariage.

A l’inverse, la beauté froide incarnée par Katrina Kaif est une fille de famille immensément riche. Mais elle manque de confiance en elle.

Ils se rencontrent lors de son mariage, elle comme épouse sur le devant de la scène et lui comme modeste serveur. Par la suite ils vont tenter de partager leurs savoirs, pour venir à bout de leurs problèmes.

Par la suite Shahrukh retourne au pays où il rencontre la belle et pleine Anushka Sharma, qui elle a du caractère.

Il y a des deus ex machina faciles faits d’accidents et de pertes de mémoire.

Au final, et on s’en doutait, Shahrukh revient vers Katrina. Les deux convolent désormais dans la parfaite félicité promise par les unions supposées véritables.

Malgré les avatars, dans le fond, Bollywood utilise toujours la même ficelle de la Carte_de_Tendre, cependant toujours complexifiée, avec sa pluie d’épreuves sacrées et son achèvement inévitable dans l’amour unique d’une vie. On doit cela à Madeleine de Scudéry et à ses copines, si bien moquées dans les Précieuses ridicules du grand Molière.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jusqu%27%C3%A0_mon_dernier_souffle

https://fr.wikipedia.org/wiki/Shahrukh_Khan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Devdas_(film,_2002)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Juhi_Chawla

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anushka_Sharma

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aishwarya_Rai

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bollywood

https://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_de_Tendre

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire