L’ Impasse – Avis film. Al Pacino, Bogart. Sean Penn – Brian de Palma 5/10 – Résumé (1993)

Al Pacino cherche à imiter l’Humphrey_Bogart des films noirs, il le cite dans le film. Mais comme ce qu’il fait et ce qu’il a à dire est très limité, il ressemble plutôt à Sylvester Stallone dans Rambo.

L’acteur devenu Carlito Brigante n’hésite pas à communiquer sur ses ruses profondes… En fait il travaille tout bêtement à l’instinct. Il l’avoue sans difficulté. Et bien entendu ce système au pifomètre, aidé des menaces, fonctionne à tous les coups. On flatte vraiment la bêtise enfouie dans chaque spectateur (moi compris.. mais là je me révolte quand même, je n’ai plus 10 ans).

  • Tel policier en tenue ne lui revient pas… forcément c’est un bandit déguisé. Et il n’y a que lui capable de voir cela. Presque tout est dans ce pitoyable registre là.

Il n’y a pas un soupçon d’intelligence là dedans.

On a déjà vu cent fois ce mauvais cocktail à base de confiance, de trahison et de « qui ment, qui dit la vérité ? ».

Alors quand j’entends ces fadaises élogieuses sur ce film prétendu culte, je sors mon pistolet. Comment peut-on être aussi mal-comprenant ?

  • Ce genre ultra répétitif et lassant, est à l’écran l’équivalent ce que le catch est sur un ring. C’est tout autant bidonné et prévisible. Ne comptent que les coups, les pseudo-ruses, l’opposition entre le gentil combattant honnête et le méchant qui triche. Comment peut-on être si naïf ?

L’histoire ne vaut pas la peine d’être racontée.

La fin est d’un conformisme absolu, avec le suspense présumé haletant, les poursuites, le sang, les blessures etc. Il suffit de dire qu’on en vient à ce sempiternel Grand Central Terminal, et ces chassés-croisés dans le métro pris de justesse, comme tant d’autres scénarios. Consternant !

Penelope Ann Miller est chargée de l’histoire B. C’est une ex qui a un peu oublié notre pauvre Al Pacino quand il était en prison. Il va la reconquérir. Mais la blonde idéaliste sera quand même inquiète que notre Italien replonge.

Elle nous fera même le coup de la Pénélope prémonitoire. La pythie lui demande instamment de ne pas aller sur ce bateau… et donc cette expédition forcément terminera mal. On n’est plus seulement dans l’instinct mais dans la divination !

Les concepteurs ont rajouté le fait que désormais elle est enceinte de notre héros, pour nous livrer encore plus de tonnes de pathos. A la fin, bien que Pacino soit troué de balles et donc assez déprécié, elle l’aimera quand même. C’est comme cela dans les films.

Petite mention pour Sean Penn qui est moins mauvais que d’habitude. Et pour cause, il incarne un avocat marron qui part en vrille. Ce rôle assumé de tricheur suffisant lui convient bien. Il n’est jamais autant médiocre que quand il se prend au sérieux. Là il est pitoyable et disloqué et donc cela lui va bien.

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Impasse

On lui fait porter le chapeau ?

L’ Impasse – Avis film. Al Pacino, Bogart. Sean Penn – Brian de Palma 5/10 – Résumé (1993)
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire