La Promesse (2001) ‎4/10 Nicholson

The pledge

Un remake lent et besogneux d’une forte histoire écrite par Dürrenmatt et qui a été plusieurs fois filmée.

Voir ici :

Deux heures, c’est vraiment trop long, compte tenu du peu d’idées qu’il y a dans cette version de l’histoire et dans la réalisation.

Le thème « vendeur » des meurtres sexuels de petites filles, soit.

Et puis cet ancien flic, Jack Nicholson qui devient un justicier jusqu’au-boutiste, car il a fait la promesse à une mère, devant un crucifix, de trouver le violeur tueur de son enfant. Peu convaincant !

En fait, cela n’est pas cela du tout dans l’histoire initiale. Le déclencheur, c’est l’injustice, insupportable pour un flic, de voir un quidam injustement accusé et qui se pend dans sa cellule…

Et à nouveau ce marronnier du cinéma : Nicholson est seul contre tous. Personne ne le croît. Est-il fou, a-t-il raison de s’entêter ? Un suspense univoque et peu enthousiasmant. Tout le reste est traité sans relief.

Et puis ce détective qui va trop loin, qui utilise la petite fille de sa maîtresse comme appât… Deuxième idée développée ici. C’est effectivement un des points importants. Mais il ne devrait pas y avoir que cela !

C’est Sean Pen qui réalise le film, d’où un film coloré et un assez bon découpage. Mais le rythme n’y ait pas quand même, faute de trouvailles. Du ciné maladroit et à l’ancienne !

La psychologie des personnages est traitée à minima. Le compte n’y est vraiment pas.

De nombreux acteurs de renom, mais pour faire quoi ?

Cela ne vaut pas l’original «Es geschah am hellichten Tag / Ça s’est passé en plein jour » 1958, validé par Friedrich Dürrenmatt . On y voit au moins le présumé tueur, parfaitement incarné par Gert Fröbe.

Meilleure tenue, réel suspense et beaucoup plus convaincant par de nombreux aspects, que la platitude que nous montre le couple Sean Pen / Jack Nicholson.

Grosse déception pour un amateur de l’acteur.

* * *

Totalement d’accord avec l’avis sur « The pledge » (La promesse) ici : https://www.leblogducinema.com/actualites/breves/the-last-face-sean-penn-92006/

« The Pledge est mal rythmé, rébarbatif et sans véritable proposition cinématographique. Ces deux films souffrent d’un manque flagrant d’écriture visuelle, nécessitant presque une heure et demi chacun pour mettre en place une intrigue poussive, avant un dénouement qui devrait être spectaculaire, finit en fait par harasser le spectateur. »

« sélectionné pour la palme d’or à Cannes  » : on croit rêver.

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Pledge

Jack Nicholson
Robin Wright
Aaron Eckhart

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire