L’autre côté de l’espoir (2017) 6.5/10

La plupart de ces Finlandais sont de bien curieux personnages. Ils ont un sens du tragique et du comique bien à eux.

Ce film traite de l’incidence de réfugiés politiques dans ce pays et ce de manière très personnelle. Il met face à face des destins tragiques et des vies ordinaires de citoyens lambda. C’est du Aki Kaurismäki.

Le sujet principal est sérieux.

Les vrais réfugiés politiques en ont bavé, tant dans leur cité meurtrie que pendant l’exode à la merci de passeurs et chassés de partout. Leur itinérance chaotique n’est pas terminée. Et à présent leur demande d’asile est parsemée d’embûches. Et puis leur famille est décimée. Parfois ils n’ont plus de nouvelles et sont donc rongés d’inquiétude. On compatit c’est sûr.

Mais à part cela on est dans le consensuel bon ton, bien entendu.

Mais on ne manque pas d’être surpris par des aspects légers et enfantins par ailleurs.

Comme cette histoire bis de commis voyageur, qui joue tout son stock de chemises au poker, qui gagne contre des pointures et qui démarre sans réelle qualification une carrière de restaurateur.

C’est déjà une série de circonstances bizarres, mais cela devient vraiment déjanté quand on voit que ses prédécesseurs servaient des boites de sardines ouvertes comme plat et que lui change d’enseigne comme de chemises (qu’ils vendaient précédemment).

Cette déconnante voulue ou simplement paresseuse, on la retrouve à plusieurs moments. Ce qui fait que même les épisodes graves, comme les attaques violentes de racistes, avec coup de couteau dans le ventre, semblent relativisées.

Le réalisateur fait des interludes musicaux. Ce qui rajoute à la légèreté.

En dehors de cela, ce sont des récits parallèles qui finissent par se rejoindre et qui sont assez convenus. Peut-être y a-t-il un fond de vérité ?

On sent la derrière de l’empathie. Tous les personnages non menaçants sont traités avec compréhension, voire une certaine considération.

Même la police qui ne fait que son travail.

Et puis il y a l’éloge de l’adaptabilité et de la débrouille, chez les nordiques comme chez les orientaux.

Ce n’est pas un grand film mais cela se laisse regarder.

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Autre_C%C3%B4t%C3%A9_de_l%27espoir

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire