Le refroidisseur de dames (1968) 4.5/10

Une farce policière ! Que voilà un genre bien curieux.

Mais il faut dire à décharge, qu’en 68 on avait pas peur de faire des hybrides bizarres comme ça.

Bon, je m’adresse là au refroidisseur lui-même, en l’occurrence à l’acteur Rod Steiger : il faudra se décider une fois pour toute, soit on est un tueur tourmenté, soit on est un vrai comique. Mais l’un plus l’autre, cela ne peut pas marcher.

C’est en tout cas ce qu’il ressort de manière encore plus éprouvante, dans l’épouvantable version française. On sent que le doubleur célèbre Roger Carel, n’est pas dans son bon jour.

George Segal est chargé de faire le beau et de séduire l’insouciante Lee Remick, puis en bon flic, de protéger et sauver toutes les dames en général.

C’est aussi l’interlocuteur privilégié – ligne directe – de l’assassin.

La psychanalyse facile qui catalogue ce meurtrier en série, en un gars qui fait une fixette sur feu sa mère, a terriblement vieilli.

4.5/10 juste par respect pour nos petits vieux… en tout cas ceux qui ne sont pas morts. Et il ne reste que Segal sur les trois.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Refroidisseur_de_dames


Rod Steiger

Lee Remick
George Segal

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire