Le Roi des Bouffons (2016) 6/10

Les films de retrouvailles, les « vingt ans après », ont un certain succès chez les vieux que nous sommes.

Il y a là de la nostalgie mais aussi une volonté de déconstruction d’un passé rêvé.

Le propos est généralement servi par un road-movie. C’est bien commode pour mettre en vase clos les protagonistes. En voiture, puis sur place à l’étranger, personne ne peut s’échapper. Il faudra reconstituer le jeu de rôles d’antan quitte à les remettre en cause par les classiques règlements de compte a posteriori. On régurgite le truc qu’on n’a pas digéré tantôt. Et parfois on sera amené à réviser les positions en fonction de ce que sont devenus à présent les anciens potes. Certains se sont élevés socialement, plus que prévu. Les statuts changent mais il faut le prouver si on souhaite améliorer sa place.

Il y a également dans le voyage, une sorte de retour aux sources. Soit que l’on revienne sur d’anciens lieux fréquentés jadis, soit comme ici que le cadre « vacances » corresponde à l’esprit de l’époque.

Pour ces Allemands installés, aller en Provence signifie quelque chose. Ce n’est ni Ibiza, Marrakech, Goa ou Katmandou, mais ça parle aux Germains côté dépaysement et fantasmes passés.

Un des leurs semble avoir particulièrement réussi. Il les invite dans une villa de rêve du genre Do-you-Do-you-St-Tropez et leur en met plein la vue. Certains sont venus pour des motivations secrètes. Comme ce père qui demande à son fils de jouer au pauvre enfant en attente d’une coûteuse chirurgie cardiaque. Il n’en est rien, c’est juste l’histoire de récolter quelques dizaines de milliers d’euros.

C’est la classique dénonciation de l’hypocrisie en amitié. Rien de bien nouveau.

L’alcool et la drogue seront plus des déliants que des liants. Et les histoires de cul feront le reste.

Une pirouette finale, assez prévisible, remettra les choses en place.

https://www.imdb.com/title/tt5841964/

Hans-Jochen Wagner Samuel Finzi Oliver Korittke

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire