Les Aventures du capitaine Wyatt (Distant Drums) (1951) 5.5/10

Quand Gary Cooper se frotte aux méchants Indiens Séminoles.


Bien qu’il soit veuf d’une Indienne lui-même, notre héros ne répugne pas à faire un carton sur ces sauvages sournois qui refusent violemment les bienfaits de la civilisation.


Dans les années 50, on est encore dans le canevas convenu des indigènes primitifs et assoiffés de scalps. On ne se pose pas davantage de question. Lutter contre ces méchants tient du bon droit. Il s’agit bien sûr de se défendre ! On essaye de se convaincre que ce sont eux qui ont commencé les hostilité. La belle excuse !

Ce peuple américain, qui après la dernière guerre ne s’est pas privé de sermonner les colonialistes européens, qui prêchait le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, a quand même une sacrée casserole aux fesses. Il a bel et bien colonisé tout ce qui bouge là bas et n’a cessé de s’étendre sans complexe au détriment des autochtones. Et bien sûr il n’a jamais rien rendu.

Je passe sur les péripéties. Cela tient en grande partie du tourisme en Floride, assorti des épouvantails habituels, marais, serpents venimeux, crocodiles…

Quoiqu’il arrive, on sait que Gary Cooper triomphera.

Il ne manque pas non plus l’inévitable histoire d’amour, dont on connaît aussi l’issue favorable, dès le début. C’est bien entendu Mari Aldon qui fait les premiers pas. Son rôle est d’assurer un bon repos à son guerrier.

La morale qui est soulignée dans ce film, consiste à dire qu’il ne faut pas se laisser entraîner dans l’esprit de vengeance. C’est explicite mais cela ne marche qu’entre blancs cette affaire. D’ailleurs ces Indiens non intégrés sont clairement appelés « vermine » ici. Ils ne rentrent donc pas dans la case « humanité » et sont même moins que des bêtes un tant soit peu évoluées.

Le réalisateur Raoul Walsh fait ce qu’il peut avec une intrigue somme toute bien conventionnelle.

A ne voir que si vous vous réjouissez de voir tuer des Indiens aux fameux cris de bêtes ou pour les beaux yeux de l’ultra blanche Lituanienne Mari Aldon.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Aventures_du_capitaine_Wyatt

Gary Cooper
Richard Webb
Mari Aldon

Les Aventures du capitaine Wyatt (Distant Drums) (1951) 5.5/10
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire