Les Monarchies Face à Hitler … ou Avec Hitler (2020) 7/10

Virginie Efira est la voix off de ce documentaire en deux épisodes, co-produit par la télévision belge.

Et vous savez que la Belgique est encore une monarchie. Ce qui peut expliquer une certaine « compréhension » pour les équivoques de ces familles régnantes, dans le contexte de la dernière guerre.

L’argument est toujours le même. C’est celui du bouclier. Si on n’avait pas cherché le compromis avec les puissances occupantes ou menaçantes, cela aurait pu être pire.

C’est vite oublier que les prédateurs vont jusqu’au bout de leur logique, quoi qu’il arrive. Et donc on a le déshonneur, sans vraiment éviter la guerre. Et ces pauvres nations compromises sont sucées jusqu’à la moelle. Sans compter qu’on peut même leur demander de faire la police et la répression au profit de l’ennemi. Ce n’est pas une si bonne affaire que cela.

Et puis mince, quand même où est le souffle de liberté qui guide les nations ? Sans panache, sans courage et bloqué dans une prison, que reste-t-il de nous.

Romain Gary a beaucoup réfléchi à ça :

« Je suis sans rancune envers les hommes de la défaite et de l’armistice de 40. Je comprends fort bien ceux qui avaient refusé de suivre de Gaulle. Ils étaient trop installés dans leurs meubles, qu’ils appelaient la condition humaine. Ils avaient appris et ils enseignaient «la sagesse», cette camomille empoisonnée que l’habitude de vivre verse peu à peu dans notre gosier, avec son goût doucereux d’humilité, de renoncement et d’acceptation. Lettrés, pensifs, rêveurs, subtils, cultivés, sceptiques, bien nés, bien élevés, férus d’humanités, au fond d’eux-mêmes, secrètement, ils avaient toujours su que l’humain était une tentation impossible et ils avaient donc accueilli la victoire d’Hitler comme allant de soi. A l’évidence de notre servitude biologique et métaphysique, ils avaient accepté tout naturellement de donner un prolongement politique et social. J’irai même plus loin, sans vouloir insulter personne: ils avaient raison, et cela seul eût dû suffire à les mettre en garde. Ils avaient raison, dans le sens de l’habileté, de la prudence, du refus de l’aventure, de l’épingle du jeu, dans le sens qui eût évité à Jésus de mourir sur la croix, à Van Gogh de peindre, à mon Morel de défendre ses éléphants, aux Français d’être fusillés, et qui eût uni dans le même néant, en les empêchant de naître, les cathédrales et les musées, les empires et les civilisations. » La promesse de l’aube.

Certains ont fait plus que collaborer comme certains Windsor. Et le fait qu’ils aient eu de la famille noble en Allemagne n’est pas une excuse. On pourrait dire d’eux : Les Monarchies Avec Hitler.

Otto de Habsbourg-Lorraine incarne au contraire cette résistance farouche et inconditionnelle. Il était donc haï par Hitler. Des membres de sa famille l’ont payé cher. Comme Maximilien et Ernest de Hohenberg (descendant Habsbourg) enfermés à Dachau et chargés de nettoyer les gogues, sur ordre spécial de Goering. Et là Les Monarchies sont vraiment Face à Hitler.

Otto_de_Habsbourg-Lorraine

Maximilien_de_Hohenberg

Ernest_de_Hohenberg

Les Monarchies Face à Hitler … ou Avec Hitler (2020) 7/10
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire