Les trains du crime, la comtesse poignardée. 5/10 Complotisme métropolitain.

Ces séries tendent à s’accaparer des territoires. Ici on fouine dans tout ce qui peut concerner les assassinats dans les trains.

A ceci près, que dans cet épisode, il ne s’agit pas d’un train, mais d’un métro. Et le crime ne se produit pas dans le métro, mais sur un quai. Mais rassurez-vous la comtesse est effectivement poignardée, cinq fois (ou trois ?). On ne va donc pas chipoter.

Autant le dire tout de suite, on ne connaît pas le coupable de cette agression mortelle de 1957.

Mais des circonstances valent qu’on s’y arrête. La vieille dame polonaise, Teresa Łubieńska, a un passé riche et mélodramatique. C’est une militante de la paix qui a survécu aux pires camps de concentration (Auschwitz et Ravensbrück).

Toujours activiste, elle pourrait ne pas avoir plu à tout le monde.

Et pour finir, son mari, avait succombé aussi sous les coups de poignard en 1919. C’étaient des bolcheviks

Du coup la machine complotiste pétarade comme jamais. Et si, et si, et si …

Bref on n’a rien à se mettre sous la dent. Ce meurtre non professionnel, avec une lame d’à peine 5 cm, pourrait bien être l’oeuvre d’un malade. Avant de mourir elle a même lâché :  » Un bandit, c’était un bandit. Il m’a poignardée « . Donc en clair c’est n’importe qui.

Et puis basta. Ce n’est pas le crime de l’orient express, loin s’en faut.

L’histoire de cette femme est intéressant et romanesque. Quand à l’enquête présumée sur ce crime, elle tient de l’art de parler pour ne rien dire.

l-assassinat-de-la-comtesse-lubienska-dans-une-station-de-metro-londonienne-reste-des-plus-mysterieux

https://en.wikipedia.org/wiki/Teresa_%C5%81ubie%C5%84ska

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire