L’hirondelle (2016) 7/10

Une jeune Suissesse comprend sur le tard que son père disparu doit être quelque part là-bas dans le Kurdistan irakien. Elle veut le retrouver. Mais elle n’est pas seule dans ce cas.

Déjà en Suisse elle vend la mèche sans le savoir. Du coup son arrivée en Irak sera étroitement surveillée. Un guide qui se manifeste opportunément, sera chargé en secret de mettre la main sur l’homme insaisissable. Un long parcours ne donnera pas grand-chose. Des liens se tissent cependant entre le bel autochtone et la séduisante demi-suissesse.

Bien qu’elle ne comprenne pas les paroles, au fur et à mesure du questionnement des natifs, elle devine qu’il y a une ombre au tableau.

La suite montrera que son paternel n’est pas le héros kurde que sa mère lui a vendu, mais un kurde renégat à la solde de Saddam Hussein. Il a trahi les siens puis changé d’identité. Il est bien planqué. C’est devenu un riche promoteur aux réalisations multiples. Ils vont se rencontrer et comme le ferait n’importe quelle petite fille qui s’estime trahie elle va lui jeter ses 4 vérités à la figure. Il lui rétorque que c’est grâce à des gens comme lui que désormais se rétablira ce pays.

Elle aura une liaison avec son guide devenu ami. Et lui ne s’acquittera pas de sa mission commando visant à supprimer ce vieux traître. Il faut dire qu’il y a une amnistie désormais et que tout ce passé ne lui appartient pas. La nouvelle génération doit tourner la page. L’amour plus fort que la haine.

C’est le jeune qui sera exécuté pour avoir failli.

Le film est assez bien fait puisqu’on semble ne découvrir que progressivement les arcanes, à la même vitesse que la jolie demoiselle. Manon Pfrunder et Ismail Zagros jouent bien. C’est Ismail qui dans la vraie vie est d’origine mixte. Manon est juste suisse, si j’ai bien compris. Le réalisateur Mano Khalil est syro-kurde.

L’hirondelle est l’animal métaphorique, lui aussi retourne toujours au pays. Et le dernier plan nous montrera que pour la fille, ce havre c’est la Suisse.

Réalisateur : Mano Khalil Producteur : Mano Khalil Cinématographie : Revan Radween Bande originale : Mario Batkovic Scénario : Mano KhalilDaniela Baumgärtl

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire