Little hours (2017) 5/10 Les bonnes sœurs.

Une relecture du Décaméron de Boccace (XIVe siècle), avec l’accent du Delaware (XXIe siècle).

Pourtant, les lieux, les décors et la photographie sont de qualité. Ils tendent à bien rendre l’esprit moyenâgeux de l’époque. Mais c’est insuffisant.

A quelques exceptions près, ces acteurs et ces actrices ne se sont pas séparés de leur jean et leur cannette de coca. Ils sont là en touriste, avec quelques « revendications » de libération sexuelle, bien de notre époque.

Plutôt « Les visiteurs » que l’œuvre justement célèbre de Pasolini.

Cela vaut en particulier pour l’irritante Aubrey Plaza. Elle a du mal à se défaire de son long passé de séries américaines.

Il faut dire que le scénario revisité contribue à l’ambiance la vie au campus. Avec principalement les amitiés et les rivalités entre copines. Et quelques « expériences », beuverie comprise.

La maigre incursion dans une Nuit des Sorcières touche au ridicule.

Les rescapés sont à trouver du côté de John C. Reilly, acteur expérimenté et toujours vrai ou de la sobre Molly Shannon, de la prestigieuse Tisch School of the Arts.

L’histoire tourne autour d’un couvent en folie. Le contraste entre la chasteté exigée et les tourments, puis les débordements sexuels de ces jeunes filles. Même la hiérarchie est coquine.

S’y mêle un lourd parfum de sadisme avec la traque acharnée du mâle fugitif.

On peut s’interroger sur le côté émoustillant de l’interdit sexuel, quand il est porté à l’extrême.

Dans nos sociétés, on croit dur comme fer, que le bonheur est dans l’attente et la maîtrise de nos pulsions. On garde encore un profond respect pour ceux qui préfèrent se consacrer à l’esprit plutôt qu’à la luxure.

On privilégie la jouissance dans la contrainte. Ce qui en soi est assez pervers.

On ne va pas forcément disserter longuement sur la question du célibat dans certaines religions.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Bonnes_S%C5%93urs

Alison Brie
Dave Franco
Aubrey Plaza
Kate Micucci

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire