MadDog and Glory (1993) 5/10

Un nouvel exemple de film avec une magnifique distribution d’acteurs et qui est pourtant raté.

On peut même se demander s’il ne s’agit pas d’un long-métrage purement alimentaire.

Comment peut-on en arriver là, alors qu’on assume le recrutement de 3 monuments du cinéma ? Cela doit coûter bonbon. Pourquoi donc gaspiller ?

Robert De Niro joue un flic pas si courageux que cela et qui se voit bien en photographe d’art. Un mad dog aux crocs bien limés. En se trouvant sur les lieux d’un braquage très violent pour des raisons professionnelles, il sauve Bill Murray, sérieusement menacé par un fuyard.

C’est là qu’intervient la grande règle de l’échange de services qu’on prête aux mafieux. Il se trouve que Bill est un grand truand. Il veut récompenser l’exploit de Robert, à sa manière. Il lui colle dans les pattes la divine Uma Thurman. La jeune femme a une dette envers le caïd. Elle devra s’en acquitter partiellement en satisfaisant toutes les envies du policier pendant une semaine. Ne soyez pas jaloux, c’est juste du cinéma.

Un grand gaillard, joué par Mike Starr, est chargé de vérifier que la donzelle fait ce qu’il faut.

Accessoirement, pour tenter de faire un scénario un peu plus original, Bill fait en plus du stand-up. Une art comique qui passe très mal la route quand il est traduit en français. Je n’ai pas pu vérifier s’il était drôle et/ou efficace en anglais. La position commode consistant à le rendre pas marrant sur scène, sert son ambiguïté et ne fatigue pas le scénariste. Mais j’ai de sérieux doutes, tant le scénario est globalement faiblard. Il ne doit pas être si convaincant, même dans la posture d’un comique qui tombe à plat.

Et comme il se doit dans n’importe quelle bluette, les amants par obligation, tombent amoureux l’un de l’autre. Il y a des scènes de copulation qui se veulent torrides. Le réalisateur nous doit au moins cela. Et si le comique venait de là ?

A la fin de la semaine, Robert est accro. Des tractations ont lieu pour « racheter » la belle. Mais De Niro n’a pas les moyens. Il y aura des bagarres. Finalement Robert montre qu’il a des corones. Et Bill la cédera gratis, moins parce qu’il est dominé par le flic, mais pour satisfaire les recommandations de son psychiatre.

Du grand n’importe quoi, même pas drôle.

J’étais tenté de mettre plus que 5/10 pour les beaux yeux de l’actrice, mais la piètre prestation de Murray et le contre-rôle pas très malin de De Niro m’ont rappelé à la raison.

MadDog and Glory (1993) 5/10

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mad_Dog_and_Glory

Robert De Niro
Uma Thurman
Bill Murray
David Caruso

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire