Nutcracker du San Francisco Ballet (2007) 4/10 un Casse-noisette casse-pied

Je tombe de haut.

Sur la même chaîne Mezzo, je viens de voir l’éblouissante version de Vainonen en 2017 au Mariinsky.

J’ai pu entendre là toute l’étendue spectrale d’un Tchaikovsky authentique, qui est servi par des danseurs russes de premier plan et qui donnent tout. Ce fut une révélation pour moi qui n’aimait pas trop le ballet.

Et badaboum, les Américains nous proposent en 2007, une farce yankee maladroite. Encore des apprentis sorciers qui se croient plus malins que les créateurs de l’oeuvre. A travers ces tableaux lourdingues, bien entendu on ne voit qu’eux. Ce révisionnisme chorégraphique de mauvais goût, façon far-west, est du à Helgi Tomasson.  Ôtetoi de mon soleil, affreux nordiste de Reykjavik.

https://www.sfballet.org/productions/nutcracker/

Piotr Ilitch ne méritait pas cela.

Choisir plutôt cette version là : Le Casse-noisette (2017) 8.5/10 Tchaikovsky, Vainonen, Mariinsky

Envoi
User Review
0% (0 votes)

Laisser un commentaire