Papillon brisé – meurtri. Film Avis. Maurice Tourneur – Résumé (1919) 4/10

Un mélo muet en noir en blanc, dont on peut facilement se passer. Avec les mêmes outils, on a fait beaucoup mieux à l’époque.

Le genre est très convenu. Ici on met en scène une malheureuse orpheline à qui rien ne sera épargné. Je ne rentre pas dans les méandres du scénario, c’est parfaitement inutile.

Si Tourneur est peut être un précurseur, c’est pour avoir contribué à l’émergence des retournements de situation incessants et qui se mordent la queue. Une façon de faire profondément lassante et qui sévit encore de nos jours.

Pour le reste je partage l’avis de Bardèche et Brasillach dans l’Histoire du cinéma. « Maurice Tourneur n’est qu’un bon ouvrier de l’écran, dont la réputation est tout à fait usurpé»

Il ne faut pas croire que l’on devrait être spécialement indulgent avec le cinéma des tout débuts. L’être humain est capable de faire très fort très précocement. Et c’est lui faire injure que de s’agenouiller devant ses créations les plus médiocres.

Et si je peux me permettre cette analogie : les peintres de Lascaux n’ont rien à envier à leurs successeurs, ils étaient déjà capables de chefs d’œuvres.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Papillon_bris%C3%A9

Lew Cody
Mary Alden
Pauline Starke

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire