Qui a tué Jeffrey Epstein ? Avis documentaire. 7/10

Epstein, Weinstein ? Il faut bien reconnaître que nous, petit public français distant de l’épicentre, on ne s’y retrouve guère.

Ce sont deux criminels sexuels intelligents, plus ou moins escrocs, du haut de la hiérarchie sociale, qui ont réussi à dissimuler habilement leurs agissements, grâce à leur argent et leurs avocats. Mais ils ont quand même fini par se faire coincer.

Là, on parle d’Epstein. Ce gros poisson là aime les petites adolescentes et les « services sexuels » en tout genre. D’abord, il s’en sert pour lui car il est stricto sensu un obsédé sexuel. Puis il se prémunit en filmant en cachette les frasques illégales de ses « amis » friqués avec les petites. Barrière de protection et chantage.

Connaissant plein de beau monde, il a fini par être gestionnaire de fortunes.

Il aurait fait son beurre à l’époque des Bernard Madoff. Il connaît bien les pyramides de Ponzi.

  • Une arnaque permettant de promettre des placements à hauts rendements en rétribuant au début avec les sommes récoltées, sans qu’il y ait besoin de plus-values. Le système s’effondre quand il y a la panique et que tout le monde veut récupérer au moins son investissement.

Mais chez Epstein, il y a un semblant de normalité et donc ses affaires peuvent continuer à prospérer.

  • Les traders prennent des commissions sur tout, sans forcément assumer des risques. Quand l’économie fonctionne, ils sont au beau fixe. Mais ils arrivent encore à gagner quand cela ne marche pas fort dans la vraie création de richesses.

Dans les années 2000, notre fringant financier paye des dizaines de mineures pour des services plus qu’osés. Retour de bâton partiel, il sera attrapé et passera en justice. Celle-ci sera étrangement clémente avec lui et favorisera un curieux accord secret de non-poursuite avec les procureurs fédéraux. 13 mois de prison tout de même. Le procureur Alexander Acosta, qui deviendra secrétaire au Travail dans l’administration Trump, serait impliqué.

Il faut dire qu’il est l’étrange ami de certains grands de ce monde. Il rend des « services ». Il a transporté Bill ClintonKevin Spacey et Chris Tucker dans son jet privé. Le « Lolita Express », hum !

D’autres noms illustres sont cités. Avec quelques visiteurs dans sa tanière très spéciale, comme Woody Allen, Il y a même une vidéo qui montre la connivence entre Donald Trump et lui, en train de regarder des petites nanas.

Il est très proche du prince Andrew, duc d’York qui semble avoir profité des fillettes. Ce prince Andrew, prend une place considérable dans le documentaire de 3 heures, sans pourtant apporter beaucoup d’informations. Ils auraient pu condenser un peu.

Il est étroitement lié à Ghislaine Maxwell, la fille du magna de la presse. Ce dernier, Robert, a été étonnamment noyé lors d’une croisière.

Ghislaine et Epstein sont liés par une sorte de pacte diabolique où le sexe illicite intervient de part et d’autres. Elle a été condamnée à 20 ans de prison pour trafic sexuel en 2022. Sacrée descente quand on voit d’où vient cette fille préférée de Robert Maxwell.

Le brigand malin Epstein va tenter de redorer son blason en donnant à des œuvres en vue, dont celle de Bill Clinton qu’il connaît bien.

Ce qui ne l’empêchera pas d’être à nouveau mis en cause au milieu des années 2000 par Virginia Roberts Giuffre, une de ses « esclaves sexuelles ». Plusieurs autres plaintes seront réglées à l’amiable.

Il finira par être arrêté pour trafic sexuel. Le dossier est devenu trop gros.

A sa dernière arrestation, pas mal de monde ont les chocottes. Il risque de parler. Son « suicide » derrière les barreaux est très opportun pour cette faune là. Et même s’il n’a pas été assassiné, on lui aurait fourni tout ce qu’il faut pour se supprimer, alors qu’il était précisément sous surveillance anti-suicide. La thèse complotiste intégrale n’a pas beaucoup de sens cependant. L’argument principal portant sur les traces à l’autopsie « bis ». Lien de pendaison trop bas, fractures multiples dont celle de l’os hyoïde, davantage compatible avec un étranglement. Mais le rapport officiel, très sérieux quand même, confirme le suicide. Point barre.

Des enregistrements vidéo de personnalités célèbres, en pleine fornication avec des mineures, doivent être planqués quelque part. Un gros magot méphitique qui peut péter à la gueule de ceux qui ne savent pas s’en servir.

Un documentaire trop long, mais qui a le mérite d’interviewer pas mal de pointures. C’est captivant de voir ces protagonistes qui dirigent le monde, se débattre avec astuce, alors qu’ils sont plus ou moins empêtrés dans la nasse… et parvenir à s’en sortir.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeffrey_Epstein

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ghislaine_Maxwell

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire