Scout toujours – Film Jugnot – Avis. Résumé. (1985) 6/10

Regardable, quoiqu’un peu besogneux.

Ce deuxième film de Jugnot, en tant que réalisateur, est regardable, quoiqu’un peu besogneux.

Pourtant, il y a de la matière et pas mal de bonne volonté.

Et le sujet n’est pas si repoussant qu’il en a l’air.

Le personnage Jugnot, chef scout amateur de 34 ans, fils d’un scout célèbre et encore sous la coupe de sa mère, est caricatural. Comme l’est celui du curé en soutane, du gitan, de la prostituée au grand cœur, du paysan furieux ou de l’homo de service.

Et c’est sans bien entendu voulu ainsi. Une ligne claire inspirée de la bande dessinée.

Pourtant cela ne fait pas tant rire que cela. On est dans le registre Pierre Tchernia et Yves Robert. C’est à dire un cinéma « familial », bienveillant, voire gentillet. Une nostalgie de carton pâte. Du gnangnan. Avec juste ce qu’il faut à cette catégorie, d’ordre et d’impertinence.

Les jeunes, dans ce campement, sont assez indisciplinés. Ils ne font pas de cadeau. Leur jeu par contre est assez crédible.

Ce qui rend le film intéressant, c’est une vraie problématique de l’autorité face à des adolescents.

En commençant par faire copain-copain, Jugnot se plante. Il déprime. Mais il progresse, et finit par être un leader apprécié de ses troupes.

Et sans doute que Jugnot réalisateur, apprend là lui aussi. Il fera mieux dans le registre dramatique.

Ce n’est pas un film indispensable.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Scout_toujours…


Christian Biegalski

Pierre Geller
Gérard Jugnot
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire