The diary of a teenage girl (2015) 6.5/10 Skarsgård

Du cinéma indépendant avec ses qualités et ses défauts.

L’histoire peut choquer. Une adolescente très tourmentée par sa sexualité naissante, finit par coucher régulièrement avec l’amant de sa mère. Un beau mec joué par Alexander Skarsgård, le fils du grand acteur Stellan Skarsgård.

Elle aime cela. Elle aura d’autres expériences assez olé olé, avant de finir par comprendre où est sa voie. Elle raconte ses exploits dans son journal intime. On se doute bien qu’il va être découvert, mais ce n’est pas la préoccupation principale du film.

La cellule familiale éclatée part un peu dans tous les sens. La mère se drogue un peu et ne maîtrise pas vraiment la situation. Le père vit sa propre vie ailleurs et n’est d’aucun secours pour ses enfants. La jeune jouée par Bel Powley, devient peu à peu l’adulte de l’équipe.

Il y a quelque chose de sincère dans ce film. Une volonté de tout nous montrer, mais sans forcément vouloir nous provoquer.

Les jeunes filles ne sont pas des nunuches qui attendent tranquillement leur chevalier blanc. Ni des

Lolita malgré moi conformistes qui ne font qu’obéir aux rituels convenus des collèges.

Elles n’attendent pas grand-chose des autres. Elles veulent découvrir par elles-mêmes, quitte à prendre des risques. Et c’est justement de côtoyer les limites qui leur permet de mieux trouver leur place.

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Diary_of_a_Teenage_Girl

Bel Powley

The diary of a teenage girl (2015) 6.5/10 Skarsgård
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire