Grands maîtres de la peinture. Michel-Ange selon Azzouz Ben-Mansour. Incompétence. Bonjour tristesse. 4/10

Temps de lecture : 3 minutes

Avec un sujet pareil on se devait de faire un sans-faute. Qu’a-t-on eu besoin de recruter des commentateurs besogneux, qui se contentent de lire mal un prompteur ?

Le mauvais ton nous démobilise. Bonjour tristesse.

Mais il y a pire encore. C’est le fond ou plutôt l’absence de fond. Mme Sofia Azzouz Ben-Mansour est la Conservatrice du Patrimoine. Un poste moins élevé que le titre ronflant pourrait nous faire croire, mais quand même.

Pourtant son travail ressemble bougrement à un piteux exposé de sixième, voire des petites classes du primaire. Et manifestement elle n’a pas de compréhension profonde de son sujet.

Elle s’attarde sur l’homosexualité non reconnue à l’époque, comme n’importe quelle woke. Elle nous bassine à plusieurs reprises sur l’importance de la mort de la mère de l’artiste, se complaisant ainsi dans le psychologisme le plus basique, quant à ce déterminisme supposé de l’éclosion de l’œuvre. On en est là.

Et puis comment une personne, si haut placée symboliquement, peut bafouiller le néologisme en gloubi-boulga « dissectation », à la place du simple mot « dissection » ? Elle a sans doute mal recopié la page wikipédia ou son abrégé scolaire.

Espérons que la belle ait des talents cachés et qu’elle n’ait pas eu à compter sur ces tétanisants quotas, qui affranchissent de bien des épreuves.

A cela il pourrait s’être rajoutée l’imbécilité rampante qui gagne toutes les sphères, et où l’on se conforte l’un l’autre, et qui fait qu’on devient inamovible si on est dans le bon clan.

Elle se présente ainsi :

« Je suis petite fille d’immigrés marocains. Mon père est maçon, ma mère Secrétaire de direction. Je suis issue de la banlieue, Vitry sur seine. Il n’y avait aucun livre chez moi. J’empruntais les livres à la bibliothèque Nelson Mandela. Je voulais être dans l’art, une personne m’avait dit cette phrase qui résonne encore en moi, l’art c’est pour les riches. Aujourd’hui je suis conservatrice du patrimoine je termine une thèse sur Elisabeth Vigee-Lebrun et un livre sur le résistant Pierre Brossolette. Je suis contre la fatalité car je crois que la chance se provoque. D’où vous venez si vous le voulez vous réussirez. Parole d’une fille qui vient de loin. »

On voit qu’elle revendique d’être issue d’un milieu qu’on imagine de culture restreinte, où la pauvreté familiale doit forcément être un privilège, qui facilite les grandes carrières. Et puisqu’elle convoque le “background” pour expliquer Michel-Ange, que sait-on de ses attaches civilisationnelles ? Sont-elles proches ou éloignées de la culture européenne classique, qu’elle prétend si bien connaître.

L’ascenseur social n’est pas en action, comme ce destin pourrait le faire croire de loin. Il est juste sorti de sa cage et il part en vrille. Le voilà tout cabossé désormais.

Et puis comme n’importe midinette, elle nous ressort le stupide argument du « triomphe de la volonté ».

Et si on ose la critiquer pour son incompétence, il y a fort à parier qu’on nous accuse de racisme, du sexisme, d’anti-jeunisme et toutes ses parades quotidiennes de la cancel-culture.

Le gars qui s’exprime en second, ne fait pas mieux devant son prompteur à lui.

Où va-t-on ? La réalisatrice Anne-Laure Breton qui a eu un penchant coupable pour Mme Sofia Azzouz Ben-Mansour, n’a donc pas craint de participer à cette acculturation. Espérons que ce ne soit qu’un accident de parcours.

Et la critique ? Muette, d’ailleurs sur Internet, on a à faire à des robots, et la présentation est recopiée à l’infini avec la même coquille :

« Peintre, architecte, sculpteur et poète : Michel-Ange est l’un des artistes les plus imporants de la Renaissance et son influence a été considérable. »

Du coup, on reparlera de Michel-Ange quand on sera dans une meilleure ambiance.

https://www.leparisien.fr/etudiant/orientation/guide-metiers/metier-conservateur-du-patrimoine/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel-Ange

Envoi
User Review
2.86 (28 votes)

Laisser un commentaire