Mystère Maddie Mc Cann – Avis documentaire – Brueckner – 8/10 -film. Résumé

Un documentaire intéressant de 1h50

L’histoire se passe en 2007 à Praia da Luz, en Algarve.

Une jolie petite fille de 3 ans disparaît du bungalow d’un complexe de vacances. Ses parents étaient en train de faire bamboche dans un restaurant à 120 mètres de là, avec des amis. Le père était venu vérifier que tout se passait bien à 21h. La mère a fait de même à 22h mais là la gamine n’est plus là.

Pas de traces d’effraction, pas d’indices. La fenêtre était restée ouverte. Les deux jumeaux de 2 ans sont toujours là et ne semblent pas se réveiller malgré l’agitation qui s’en suit. Ont-ils été mis sous sédatifs par leurs parents médecins ?

A partir de là tout s’embrouille.

  • La petite a-t-elle été faire une promenade ? Cette hypothèse est vite écartée.
  • Est-ce un kidnapping ? C’est la piste privilégiée par Scotland Yard. Une personne a vu un homme se déplaçant avec un enfant en pyjama rose, tenu bizarrement dans ses bras. Des pédophiles étaient également dans le secteur. Malgré des moyens considérables les limiers britanniques ne prouveront jamais rien.
    • D’innombrables scénarios de ce type seront explorés. Si l’on vise large, il y en a des candidats potentiels ! Ce qui sème la confusion. Rien n’aboutira vraiment.
    • Le rebondissement le plus récent date de fin 2021. Il n’est pas pris en compte dans le documentaire, plus ancien. Il concerne un certain Christian Brueckner.
      • C’est un pédophile multirécidiviste.
      • La police allemande dit être sûre à 100% qu’elle tient le tueur. Pourtant ils n’ont aucune preuve non-circonstantielle à nous montrer pour l’instant.
      • Il a violé une vieille femme en Algarve.
      • Il habitait à quelques kms des lieux où a disparu Maddie.
      • Son téléphone bornerait à 5 km le soir de la disparition. A décharge, d’autres disent à 30 minutes et sans bornage sur les lieux du drame.
      • Il aurait travaillé au fameux Ocean Club à Praia da Luz.
  • Les parents ont-ils quelque chose à se reprocher ? C’est la thèse du policier portugais chargé de l’enquête, Gonçalo Amaral.
    • Il pense lui, et d’autres, à un accident masqué par des parents qui pouvaient se reprocher un manque de surveillance.
    • Plus tard, deux chiens spécialisés, l’un dans la détection de cadavérine, l’autre dans le sang humain, vont s’agiter de manière significative et derrière un canapé près de la fenêtre et devant le véhicule du couple. On les voit dans une vidéo et c’est vraiment très parlant. Des traces seront retrouvées mais l’ADN ne match pas.
    • Un témoin pense reconnaître le père comme cet inconnu qui transportait bizarrement un enfant.
    • Amaral qui se plaint de mauvaises relations avec la police britannique dépêchée sur les lieux finira par être viré de l’enquête.
    • Les parents ont attaqué vigoureusement cet enquêteur, exigeant l’interdiction de son livre, lui demandant d’immenses dommages et intérêts. Ils perdront en appel.

Les parents éplorés seront désignés comme suspects par la police portugaise. Ils ne seront pas inculpés pour autant. Ils en profiteront pour fuir le pays.

Ils se débattront comme des diables, écriront un bouquin « best-seller », ameuteront les médias et les politiques, sommeront leur gouvernement d’agir. Ce qu’il fera contraint et forcé.

Un détail a une grande importance, la fillette avait une encoche très visible à son iris gauche. Il est donc pratiquement impossible, selon moi, qu’elle est pu être « volée » pendant longtemps par un couple sans enfant. N’importe qui pouvant se rendre compte de cette coquetterie très inhabituelle. Idem si elle avait été soumise à une traite d’enfant. Je ne comprends donc pas la curieuse conviction de ces parents « intelligents » qui s’évertuent à la croire encore vivante.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Disparition_de_Madeleine_McCann

Mystère Maddie Mc Cann – Avis documentaire – Brueckner – 8/10 -film. Résumé
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire