Terminator (1984) 5/10 Cameron chosifie Schwarzenegger

1984 est l’année maudite prévue par Orwell. Mais en fait, rien de ses prédictions ne se passent cette année là. C’est plus sûrement une période charnière dans le maniement des effets spéciaux. Et c’est surtout l’année fatidique de la conception du Terminator.

Ce cyborg est chargé de faire le ménage en arrangeant le passé. Un humain tente de le contrer. Ils font un voyage dans le temps : de 2029 et ils se rendent en 1984. Le premier veut supprimer une certaine Mme Sarah Connor, l’autre doit la préserver à tout prix. En fait, c’est une future bonne maman, dont le fils une fois devenu adulte sera (est ?) la clef du devenir de la planète.

C’est la classique problématique du retour dans le passé, pour tenter d’annuler une partie du futur.

  • Un truc que je vous déconseille de faire, car à la base il y a une impossibilité irréductible. Les choses et les êtres ne pouvant à la fois être et ne plus être, ou être et ne pas avoir été.
  • Dans une des conceptions vous pourriez vous retrouver à plusieurs vous-mêmes et même être votre propre géniteur, pouah !

Le Terminator est un robot charnu, totalement humanoïde, à part peut être une musculature hors norme, une certaine fixité dans les gestes et le regard, et une nette difficulté à mener une discussion mondaine.

Il est joué par un certain Schwarzy, un futur gouverneur de la Californie, et qui ne le sait pas encore, contrairement à nous, si nous avons découvert ce film après 2003. Autre paradoxe spatio-temporel ? Gobernator n’est pas un tendre. Mais il protège la couche d’ozone maintenant.

Le gentil protecteur est courageusement interprété par Michael Biehn. Il a aussi une bonne force de frappe.

Une des trois Sarah Connor qui se trouvent dans l’annuaire de L.A. est la bonne.

  • Cette Linda Hamilton, qui ne m’a jamais emballée, deviendra l’épouse du réalisateur.
  • Elle aura des moments difficiles psychologiquement parlant (dépression et addictions)
  • Cameron, qui ne le sait pas encore, se mariera avec elle des années plus tard et sera passablement lessivé par cet ultra coûteux divorce qui va suivre (53 millions de dollars).
  • Il aurait mieux fait d’utiliser sa machine à remonter le temps.

Terminator, qui ne fait pas dans la nuance, supprimera d’abord les deux autres Sarah Connor. Il occasionnera pas mal de casse humaine encore. Le long métrage étant surtout l’occasion de castagnes ultra sanglantes.

Et bien entendu les autorités chargées du bien être des citoyens US, ne croient pas un mot de cette histoire. Moi non plus d’ailleurs.

Cela ne sera pas facile de neutraliser complètement le méchant robot. Lequel ne sera jamais vraiment mort, ce qui permet à Cameron de faire un autre épisode par la suite.

Il aura la main plus heureuse avec le brillant Titanic ; et même finalement avec le plus idéologiquement contestable Avatar.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Terminator


Arnold Schwarzenegger

Michael Biehn
Linda Hamilton
Lance Henriksen
Paul Winfield
Earl Boen
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire